Avec un salaire de 19 millions d'euros, le PDG de Stellantis estime être un «salarié comme un autre»

Carlos Tavares est le PDG de Stellantis (image d'illustration).© Eric PIERMONT Source: AFP
Carlos Tavares est le PDG de Stellantis (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Plusieurs leaders de gauche et syndicalistes se sont offusqués des propos du PDG de Stellantis, Carlos Tavares. Celui-ci a estimé que son salaire de 19 millions en 2021 était «la traduction du fait que les résultats de l'entreprise sont bons».

«Est-ce que vous estimez les avoir mérités ?» : à cette question posée par la journaliste de Franceinfo Saliah Braklia au sujet de sa rémunération en 2021 de 19 millions d'euros, le PDG du groupe automobile Stellantis Carlos Tavares a répondu sans détours. 

«Ceci résulte d'une décision du conseil d'administration de mon entreprise. Je suis un salarié comme un autre», a-t-il avancé, soulignant que «c'est la traduction du fait que les résultats de l'entreprise sont bons, voire très bons, puisque 90% de ma rémunération est variable». «Il faut d'abord se réjouir de cela, pour la pérennité de l'entreprise, les impôts que nous payons et l'activité que nous générons», a-t-il argumenté.

L'intervention de Carlos Tavares critiquée 

Cette justification n'a pas été du goût de plusieurs leaders de gauche. L'ancienne candidate à la présidentielle de Lutte Ouvrière Nathalie Arthaud a mis sur Twitter un emoji moqueur sur la déclaration du patron de Stellantis.

Le porte-parole CGT de PSA/Stellantis et de Lutte Ouvrière, Jean-Pierre Mercier a quant à lui remis en cause une autre affirmation du patron de Stellantis, qui assurait dans la même interview que «l'ensemble de ce qui a été versé [pour les salariés] sur l'année 2022 [avec les primes] représent[ait] un peu plus de 7% [d'augmentation]». Pour Jean-Pierre Mercier, il s'agit d'un «mensonge».

L'organisation Oxfam a ironisé sur le fait que le PDG «se compar[ait] à "un salarié comme un autre" et se di[sait] partisan du partage des richesses». «L'écart de rémunération chez Stellantis entre PDG et salarié moyen est de 328», a ajouté la structure impliquée dans la lutte contre la pauvreté.

L'ancien sénateur socialiste (PS) Roger Madec a pour sa part jugé la réponse de Carlos Tavares comme «indécente».

Le 15 avril 2022, Emmanuel Macron avait lui-même réagi sur France info à la rémunération de Carlos Tavares, déclarant que «c'est choquant, c'est excessif».

L'intervention du PDG de Stellantis survient dans contexte polémique sur la rémunération du PDG de TotalEnergies, Patrick Pouyanné. En 2021, sa rémunération brute «à titre de l'exercice» a été portée à près de six millions d’euros, notamment grâce à l’attribution de 90 000 actions valorisées pour près de deux millions d’euros, augmentant sa propre rémunération de 52%.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix