Après 81 sélections en équipe de France, Evra confie qu'il aurait préféré jouer pour le Sénégal

Après 81 sélections en équipe de France, Evra confie qu'il aurait préféré jouer pour le Sénégal© Luca Bruno Source: AP
Patrice Evra.
Suivez RT France surTelegram

L'ancien international français aux 81 sélections Patrice Evra a expliqué que s'il pouvait «revenir en arrière», il choisirait de représenter «son pays natal, le Sénégal, au lieu de la France». Une sortie qui a fait réagir des politiques de droite.

L'ancien international de l'équipe de France Patrice Evra, habitué des polémiques, a fait part d'un regret en marge d'un voyage au Ghana, auprès de Sports brief le 15 septembre : celui d'avoir choisi le maillot des Bleus plutôt que celui du Sénégal. «Si je pouvais «revenir en arrière», je choisirais de représenter mon pays natal, le Sénégal, au lieu de la France», a-t-il confié.

Il poursuit : «Je suis né à Dakar mais j'ai grandi en France... Quand tu joues bien et que tu gagnes, tu es Français ; quand l'équipe perd, tu es désigné comme Sénégalais.»

Une nouvelle sortie médiatique qui a provoqué l'ire de plusieurs responsables politiques hexagonaux.

«Combien de petits Evra gardent leur carte d’identité dans la poche par intérêt sans porter notre pays dans leur cœur ?», s'interroge un cadre du RN

Pour l'ancien candidat à la présidentielle, Eric Zemmour, «la France l’a accueilli, formé, soutenu, enrichi, acclamé». «Elle a simplement oublié d’en faire un Français», ajoute-t-il.

Le député du Rassemblement national, Julien Odoul, estime que «la France a tout donné à Patrice Evra» : «L’accueil, la scolarité, la sécurité sociale, une formation, l’honneur de porter notre prestigieux maillot national. Combien de petits Evra gardent leur carte d’identité dans la poche par intérêt sans porter notre pays dans leur cœur ?»

Le maire Les Républicains (LR) de l'Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne) et conseiller régional, Vincent Jeanbrun, rappelle que Patrice Evra est «l'un des joueurs à avoir le plus porté le maillot bleu». «Cette déclaration est honteuse, aucune reconnaissance pour son pays qui lui a tant donné, ni aux supporters qui l’ont toujours soutenu», poursuit-il sur Twitter.

L'édile LR de Bry-sur-Marne, Charles Aslangul, constate que l'ancien footballeur est «arrivé en France à l’âge de un an, doit tout à la France [mais] n’aime pas la France». «Cherchez l’erreur», critique-t-il.

Formé aux Ulis puis à Brétigny dans l'Essonne, l'ailier devenu latéral a vu sa carrière prendre un coup d'accélérateur après un passage à Nice puis à Monaco. Recruté ensuite à Manchester United, Patrice Evra sera l'un des piliers de l'équipe de France, portant la tunique bleue à 81 reprises à partir de 2004.

Son comportement sera fortement critiqué au niveau médiatique et mondial après l'épisode de la grève de Knysna – souvent décrit comme un fiasco – lors de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Patrice Evra s'était alors retrouvé au cœur d'une fronde de joueurs lors d'un entraînement qui fit un tollé. Il sera ensuite l'auteur de plusieurs attaques verbales à l'encontre de journalistes et de réactions controversées (comme celle d'un coup de pied à l'encontre d'un supporter de son club, Marseille, en 2017).

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix