Accusations de racisme sur les plages privées : la gauche s'offusque, des professionnels réfutent

Une plage© JEAN-PIERRE MULLER Source: AFP
Des plages privées pratiqueraient la discrimination (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Des plages privées en Côte d'Azur sont accusées dans une vidéo réalisée par SOS Racisme et Loopsider de pratiquer une discrimination raciale à l'entrée. Si des élus de gauche ont vertement dénoncé cela, les établissements démentent cette pratique.

Dans une vidéo diffusée le 9 août par le média en ligne Loopsider, qui a filmé une opération en caméra cachée, des couples maghrébins et noirs se voient refuser l'accès à deux plages privées de Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes) parce qu'elles seraient, aux dires des employés, au complet. Mais un couple blanc qui se présente par la suite est accepté dans les deux cas présentés dans le mini-reportage. Alors que de nombreux responsables de gauche se sont indignés de cette séquence, des professionnels du secteurs démentent toute discrimination, allant jusqu'à évoquer une vidéo «biaisée».

Une opération chapeautée par SOS-Racisme

C'est l'association SOS-Racisme qui a réalisé cette action sur plusieurs plages privées de la Côte d'Azur. «L’opération de testing a été préparée il y a deux-trois mois», a fait savoir pour BFM TV Hermann Ebongue, secrétaire général de SOS-Racisme. L'organisation assure que «sur la Côte d'Azur c'est une plage privée sur trois qui pratique la discrimination raciale».

«Insupportable», a rapidement tweeté le député de La France insoumise (LFI) et directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, Manuel Bompard, rejoint par le parlementaire LFI Bastien Lachaud : «Il y a la réalité insupportable du racisme et des discriminations. Et il y a le fait qu'il faille encore aujourd'hui apporter la preuve de ce racisme structurel dans notre société, que certains s'obstinent toujours à nier.»

Le sénateur socialiste (PS) Rachid Temal s'est aussi indigné : «Racisme ordinaire en 2022 en France. Il faut renforcer les outils de contrôle, de suivi et les sanctions.»

«La justice doit embrayer le pas et lourdement sanctionner», a abondé le patron d'Europe écologie - Les Verts, Julien Bayou.

SOS-Racisme a confirmé son intention de déposer plainte contre les deux établissements mis en cause.

Un montage «biaisé», selon un établissement

Pour sa part, le président du syndicat des plages, René Colomban critique sur BFM TV l'accusation de racisme contre les plages privées : «Je ne pense pas qu'on ait ce type de problème à Nice. On travaille avec énormément d'étrangers, toutes nationalités confondues. Il n'y a pas une nationalité plus qu'une autre qu'on va sélectionner ou pas. C'est ridicule.»

Cités par BFM TV, les responsables de deux des établissements accusés dénoncent pour leur part une vidéo «biaisée», démentant toute politique de discrimination. «Le groupe attend la saisine de la justice pour rétablir les faits malmenés dans ce montage biaisé qui ne tient pas compte de la réalité des choses», affirme ainsi l'un d'eux.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix