Philippe Murer sur le Brexit : «La négociation est engluée, l'Union européenne la refuse»

Philippe Murer sur le Brexit : «La négociation est engluée, l'Union européenne la refuse»© @RT France
Philippe Murer était l'invité de RT France

Invité à réagir sur l'avancée des négociations sur le Brexit, l'économiste des Patriotes a confié qu'il avait «peur pour la France» si aucun accord n'était signé avec Londres. Paris réalise 30 milliards d'euros d'exportations vers le Royaume-Uni.

Le Brexit a été choisi par le peuple britannique, il y a un peu plus de deux ans, le 23 juin 2016. Philippe Murer revient pour RT France sur la lenteur des négociations entre l'Union européenne et le Royaume-uni. Pour l'économiste et membre des Patriotes, «alors que le Royaume-uni demande cela depuis des mois, il n'y a pas d'accords de libre-échange qui sont encore négociés par l'Union européenne». «La négociation est engluée, l'Union européenne [la] refuse [...] On est dans le brouillard», ajoute Philippe Murer.

Ainsi, il avoue avoir «peur pour la France» si aucun accord n'est conclu puisque la France exporte chaque année pour «30 milliards d'euros» au Royaume-uni, parmi lesquels «5 milliards pour l'agriculture». «Donc cela va être une catastrophe pour l'agriculture française», poursuit-il, ajoutant : «[Sans accord] ce seront les accords de l'OMC qui vaudront et donc l'agriculture française aurait des droits de douane de 20% avec le Royaume-uni.»

Lire aussi : Deuxième anniversaire du Brexit : Emmanuel Macron incarne-t-il le leadership Union-européiste ?

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter