Gaz testé sur des humains : «appétit du gain» et «culture du secret», dénonce Younous Omarjee (LFI)

Gaz testé sur des humains : «appétit du gain» et «culture du secret», dénonce Younous Omarjee (LFI)© RT France
Younous Omarjee, député européen spécialisé dans l'environnement répond à RT France sur le scandale des tests de Volkswagen sur des singes et des êtres humains

Spécialisé dans les questions environnementales, l'eurodéputé insoumis Younous Omarjee est revenu sur les expérimentations opérées par le groupe automobile Volkswagen sur des animaux et des humains, à qui il aurait fait inhaler des gaz d'échappement.

Pour le député européen de La France insoumise (LFI) Younous Omarjee, spécialisé dans les questions environnementales, les récentes révélations au sujet des expérimentations de Volkswagen sur des singes et des êtres humains relèvent d'un «cynisme incroyable». Le constructeur automobile allemand leur aurait fait inhaler des gaz d'échappement.

«On atteint un palier supplémentaire dans le dégoût des pratiques des constructeurs automobiles puisqu'ils ont triché une première fois [avec le Dieselgate] en jouant avec la santé des consommateurs et là [on observe] une deuxième fois des pratiques absolument innommables», a analysé l'eurodéputé sur le plateau de RT France le 29 janvier.

Selon Younous Omarjee, ce nouveau scandale est motivé par «l'appétit du gain» et révèle une certaine «culture du secret et une culture de la collusion avec les lobbies». Le député européen déplore l'inexistence d'agences de contrôle indépendantes rendant possible de tels scandales, et affirme qu'il serait pourtant «très simple» d'en créer.

Auteur: RT France

Lire aussi : Des singes forcés d'inhaler des gaz d'échappement : Volkswagen présente ses excuses pour son test

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter