La Banque mondiale veut verser 280 millions de dollars à l’Afghanistan malgré les sanctions US

- Avec Reuters

La Banque mondiale veut verser 280 millions de dollars à l’Afghanistan malgré les sanctions US© Petros Giannakouris Source: AP
Des femmes accompagnées d’enfants font la queue pour recevoir de l'argent lors d'une distribution organisée par le Programme alimentaire mondial à Kaboul (Afghanistan), lors de la Journée mondiale de l'enfance, le 20 novembre 2021 (illustration).
Suivez RT France surTelegram

Pour faire face à l’urgence alimentaire en Afghanistan, la Banque mondiale a décidé de débloquer l’équivalent de quelque 250 millions d’euros. Mais cette aide reste conditionnée au bon vouloir de Washington.

Le conseil d'administration de la Banque mondiale a approuvé le transfert de 280 millions de dollars (247 millions d'euros) de fonds gelés à deux organisations humanitaires pour permettre à l'Afghanistan de faire face à une grave crise humanitaire, selon «deux sources au fait de la question» citées par Reuters.

Les 31 donateurs du Fonds fiduciaire pour la reconstruction de l'Afghanistan (ARTF), administré par la Banque mondiale, doivent se retrouver le 2 décembre pour autoriser ou non le transfert des fonds au Programme alimentaire mondial (PAM) et au Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

Sur son site internet, le PAM alerte sur «une crise humanitaire aux proportions incroyables», qui s’est aggravée en un mois au point que, selon l’organisation humanitaire internationale, 95% des familles ne consomment pas assez de nourriture.

Il précise aussi qu’il a besoin de 200 millions de dollars (170 millions d’euros) pour financer ses programmes d’actions dans le monde d’ici la fin de l’année. La somme débloquée semble modeste, pour un pays de plus de 30 millions d’habitants, alors que l’ONU vient d’évaluer à 41 milliards de dollars (36 milliards d’euros), le montant de l’aide pour faire face aux besoins urgents de 183 millions de personnes dans le monde.

Nourriture et médicaments bloqués par la crainte des sanctions

Selon des «experts afghans» cités par Reuters, le versement d'une aide serait utile, mais des questions demeurent, notamment celle de savoir comment faire parvenir les fonds en Afghanistan sans exposer les institutions financières concernées aux sanctions américaines.

Le Trésor américain a déjà fourni des lettres d'intention garantissant aux banques qu'elles pouvaient traiter les transactions humanitaires, mais la crainte des sanctions américaines continue d'empêcher l'acheminement de fournitures de base comme la nourriture ou les médicaments.

Toute décision concernant le versement des fonds de l'ARTF nécessite l'approbation de tous ses donateurs, dont les Etats-Unis, qui en sont le principal. La Maison Blanche et le département américain du Trésor n'ont pas immédiatement fait de commentaire sur l'approbation par le conseil d'administration de la Banque mondiale du transfert des fonds au PAM et à l'Unicef.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix