Le cours de la cryptomonnaie Omicron s'envole

- Avec AFP

Le cours de la cryptomonnaie Omicron s'envole© Richard Drew/AP
La cryptomonnaie Omicron était inconnue jusqu'à l'apparition du variant du même nom (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La cryptomonnaie portant le même nom que le variant apparu en Afrique australe a vu son cours s'envoler, bénéficiant d'un regain de notoriété, alors qu'elle était peu connue et stable jusqu'à présent.

La cryptomonnaie Omicron fait l'objet d'une activité frénétique depuis que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a décidé de donner ce nom au nouveau variant du coronavirus responsable du Covid-19.

Alors qu'elle était jusqu'ici méconnue et stable ces dernières semaines, la monnaie numérique Omicron a atteint un plus haut à près de 700 dollars le 29 novembre, un montant décuplé en quelques jours, selon le site spécialisé CoinMarketCap.

Le nom donné le 26 novembre par l'OMS au nouveau variant détecté en Afrique du Sud a vraisemblablement fait exploser la valeur de cette devise virtuelle, qui avait été créée début novembre.

Sur leur site, les fondateurs de la cryptomonnaie Omicron ne font aucune référence au Covid-19. Ils expliquent espérer que leur actif «pourra fonctionner comme une monnaie capable de conserver son pouvoir d'achat indépendamment de la volatilité du marché».

Dans la journée du 29 novembre, la valeur de l'Omicron a rechuté à 152 dollars avant de remonter et de se stabiliser à 350 dollars, selon CoinMarketCap, soit encore cinq fois plus qu'en fin de semaine dernière. Le 30 novembre à la mi-journée, la valeur de l'Omicron s'établissait à environ 400 dollars.

Début novembre, une autre cryptomonnaie avait connu un succès vertigineux, avant de s'effondrer : le «Squid coin» a été créé sur le thème de la série à succès coréenne Squid Game par des anonymes. De 0,7 dollar environ à son lancement le 21 octobre, l'unité est montée le 1er novembre jusqu'à presque 3 000 dollars, avant que s'écrouler à 0,003 dollar le lendemain. Les acheteurs ont par ailleurs découvert qu'ils ne pouvaient pas la vendre et encaisser leurs profits, et les créateurs ont disparu des réseaux sociaux.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix