Crise des matières premières : Renault produit 500 000 véhicules de moins à cause de la pénurie

- Avec AFP

Crise des matières premières : Renault produit 500 000 véhicules de moins à cause de la pénurie© CHARLY TRIBALLEAU Source: AFP
Un ouvrier assemble des composants dans une usine Renault à Cléon (Seine-Maritime) (illustration).
Suivez RT France surTelegram

La crise mondiale des composants, en particuliers des semi-conducteurs désorganise l’activité du secteur automobile. Renault déplore une baisse de production qui a entraîné une chute des ventes de 22,3% au troisième trimestre.

Le groupe Renault a annoncé le 22 octobre qu'il produirait quelque 500 000 véhicules de moins que prévu en 2021 faute de composants électroniques. Renault a notamment été affecté ces dernières semaines par le confinement estival d'usines en Malaisie.

Au troisième trimestre, la marque au losange a vendu 599 027 véhicules, soit une baisse de 22,3% par rapport à un troisième trimestre 2020 qui avait marqué la reprise de l'industrie automobile après la paralysie des premiers mois du Covid. Ainsi, pour le seul troisième trimestre 170 000 véhicules n'ont pu être produits, de nombreuses usines étant fermées à travers le monde faute de composants, notamment des semi-conducteurs.

Sur les neuf premiers mois de 2021, le groupe a vendu un peu plus de deux millions de véhicules, alors qu'il en avait vendu 3,8 millions sur toute l'année 2019, et 2,9 millions en 2020. Le groupe français a cependant confirmé ses prévisions de marge opérationnelle sur l'année, à hauteur de 2,8% du chiffre d'affaires. Selon Renault, la baisse du chiffre d’affaires, limitée à 13,4%, «confirme l’impact positif de la politique commerciale du Groupe orientée vers une meilleure valorisation des ventes ».

«Les actions entreprises pour poursuivre la baisse des coûts et optimiser la valorisation de notre production nous permettent de confirmer notre guidance [sic] pour l’année en dépit de la détérioration de la disponibilité des composants au troisième trimestre et d’une visibilité réduite pour le quatrième trimestre», a déclaré lors d’une conférence de presse, la directrice financière du groupe, Clotilde Delbos, citée par l’AFP.

Un phénomène mondial

Elle a précisé que le mois de novembre serait critique, et que la situation devrait rester «tendue sur le premier semestre» prochain et « un peu moins fin 2022». «On a encore une visibilité assez restreinte de la part de nos fournisseurs, qui peut changer sur une même journée pour plusieurs dizaines de milliers d’unités», a-t-elle expliqué.

La crise d’approvisionnement en composants, est un phénomène mondial qui affecte l’ensemble de l’industrie manufacturière, et en particulier le secteur automobile. Il faut en effet pour certains modèles jusqu’à 30 000 composants produits par une multitude de fabricants répartis sur l’ensemble de la planète. Selon des chiffres publiés plus tôt ce mois-ci par Reuters, cette crise a déjà fait perdre quelque 2 milliards de dollars au constructeur américain General Motors.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»