Scandale des émissions de gaz polluants : Des filiales françaises de Volkswagen perquisitionnées

© Marcelo del Pozo Source: Reuters

Le siège français de Volkswagen a fait l’objet de la visite d’enquêteurs vendredi, dans le cadre de l’investigation sur les moteurs diesel truqués du constructeur automobile allemand, a indiqué l’AFP, confirmé par Volkswagen France.

«Il y a eu une procédure dans la journée de vendredi», a informé l’agence Leslie Peltier, porte-parole de Volkswagen France. «C'est une procédure tout à fait normale, qui s'est faite en toute transparence».

Les perquisitions ont eu lieu à Villers-Cotterêts dans l'Aisne, où se trouve le siège de Volkswagen depuis 1962, ainsi que dans des locaux à Roissy. Des documents et du matériel informatique ont été saisis, a-t-on précisé de source judiciaire.

La Justice française a ouvert en début du mois une enquête pour tromperie aggravée après les révélations mettant au jour que le constructeur allemand Volkswagen a truqué ses moteurs pour contourner les tests antipollution.

Une grande partie des employés du groupe allemand, notamment ses ingénieurs, étaient directement impliqués dans ce scandale. Un certain nombre d'entre eux ont avoué avoir eux-mêmes équipé les véhicules d'un logiciel qui parvenait à déterminer le moment où les émissions du véhicule étaient testées et de régler ainsi ses émanations pour qu'elle demeurent dans le cadre légal. Au total, 11 millions de véhicules diesel sortis des usines entre 2009 et 2015 sont concernés.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales