Total perd 7,2 milliards en 2020 et veut changer de nom

Total perd 7,2 milliards en 2020 et veut changer de nom© STRINGER Source: Reuters
Le logo de Total à Paris le 8 février 2021.

L'entreprise énergétique a vu son bénéfice net ajusté chuter de 66% l'année dernière à cause de la pandémie de Covid-19 «qui a fortement affecté la demande mondiale», et de la crise du pétrole, a expliqué son PDG Patrick Pouyanné le 9 février.

Total dans le rouge : l'entreprise a annoncé le 9 février 2021 une perte nette de 7,2 milliards de dollars pour l'année 2020, alors qu'elle avait réalisé un bénéfice de 11,2 milliards en 2019. Une différence que le groupe explique par la crise du Covid-19 qui a pesé sur les cours pétroliers, conjuguée à des dépréciations déjà annoncées.

Une baisse de production de 5% en 2020

«L'année 2020 a connu deux crises majeures : celle de la pandémie de la Covid-19 qui a fortement affecté la demande mondiale, et celle du pétrole qui a conduit les prix du Brent [pétrole brut] à un niveau inférieur à 20 dollars par baril au cours du deuxième trimestre», a justifié le PDG Patrick Pouyanné dans un communiqué.

Alors qu'il souhaite changer de nom pour devenir TotalEnergies, afin de refléter la transition énergétique (cette nouvelle appellation sera proposée à l'assemblée générale des actionnaires en mai), le groupe pétrolier a vu son bénéfice net ajusté – excluant des éléments exceptionnels et servant de référence – chuter de 66% à 4,06 milliards.

Dans le contexte de la pandémie, l'entreprise a dû baisser sa production d'hydrocarbures de 5% en 2020. Les résultats nets sont sont aussi victimes des dépréciations d'actifs de 8,1 milliards de dollars, annoncées en juillet 2020, à cause de la faiblesse des cours et des nouveaux objectifs climatiques.

«Le groupe affirme sa volonté de se transformer en une compagnie multi-énergies pour répondre au double défi de la transition énergétique : plus d'énergie, moins d'émissions», a indiqué Patrick Pouyanné. Par le possible changement de nom, ajoute le PDG, les actionnaires auront «l'opportunité d'approuver cette stratégie et l'ambition de transition vers la neutralité carbone qui la sous-tend».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»