Les bourses chinoises à la fête alors que Pékin est la seule économie en croissance en 2020

Les bourses chinoises à la fête alors que Pékin est la seule économie en croissance en 2020© JASON LEE Source: Reuters
Un tableau affiche des informations boursières dans un bureau de courtage à Pékin, en Chine, le 2 janvier 2020 (illustration).

Stimulés par une vigoureuse consommation intérieure, les indices boursiers de Shanghai et Shenzhen ont franchi un record. En 2020, la Chine sera la seule économie majeure en croissance.

La valeur totale de toutes les actions cotées sur les bourses de Shanghai et de Shenzhen a atteint un nouveau sommet de 10 080 milliards de dollars à la clôture, le 13 octobre. «C'est un chiffre significatif, surtout après une pause dans le rallye [mouvement de hausse] sur les actions», a estimé Hao Hong, chef économiste de Bocom International à Hong Kong, cité par Bloomberg.

L'index CSI 300 des principales actions cotées à Shanghai et à Shenzhen a augmenté de 0,3% à la clôture le 13 octobre, se portant vers un gain de 18% depuis le début de l’année – mieux que les principaux indices boursiers mondiaux.

La hausse a été alimentée par plusieurs facteurs : la reprise rapide de l’économie chinoise, l’appréciation du yuan et l’augmentation du nombre d’introductions en bourse d’entreprises chinoises. Le lancement, en 2019, du marché Star de style Nasdaq à Shanghai a également contribué à attirer davantage d’investissements.

Le jour même, Pékin avait publié des données commerciales positives. Ainsi, lors de la semaine de vacances dite «en or» au début du mois d’octobre, lors de laquelle des centaines de millions de Chinois de tout le pays se déplacent pour visiter leurs familles, les dépenses des ménages ont augmenté de près de 5% par rapport à l’année dernière.

La bourse de Hong Kong a aussi terminé en hausse ce 16 octobre pour afficher son troisième gain hebdomadaire consécutif. L'indice Hang Seng a augmenté de 0,9%, tandis que l'indice des entreprises chinoises, qui suit les sociétés continentales cotées à Hong Kong, a gagné 1,6%.

La reprise économique chinoise s’est confirmée dès le début du second semestre et s’est accélérée au troisième trimestre, les consommateurs étant retournés dans les centres commerciaux.

Dans son bulletin d’octobre, le Fonds monétaire international a révisé à la hausse ses prévisions pour la Chine et anticipe pour l’ensemble de l’année 2020 une croissance de près de 2% contre une récession de 5,8% pour les économies les plus développées. En 2021, c’est encore l’économie chinoise qui devrait tirer la croissance mondiale, avec un bond de plus 8% contre une moyenne mondiale de + 5,2% – le même chiffre que pour la zone euro – tandis qu’aux Etats-Unis le rebond n’est attendu qu’à 3,1%.  

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»