Edouard Philippe devrait être nommé administrateur d’Atos, un géant informatique européen

Edouard Philippe devrait être nommé administrateur d’Atos, un géant informatique européen Source: Reuters
Edouard Philippe photographié alors qu’il est encore Premier ministre de la République française, lors d’une conférence de presse à l'hôtel Matignon à Paris, en mai 2020 (illustration).

L'ex-Premier ministre français devrait prochainement rejoindre le conseil d’administration d’Atos. Ce géant de l'informatique était présidé jusqu’en décembre par Thierry Breton, devenu depuis commissaire européen sur proposition d'Emmanuel Macron.

«Le Conseil d'administration d’Atos, qui s'est réuni le 14 septembre, proposera la candidature de monsieur Edouard Philippe en qualité d'administrateur, lors de l'assemblée générale qui se tiendra le 27 octobre prochain», a annoncé la société Atos dans un communiqué, confirmant une information publiée par le journal Les Echos, ce 15 septembre.

Dans le quotidien économique, le maire du Havre et ex-Premier ministre français déclare : «C'est pour moi une manière de travailler à nouveau pour l'industrie française et pour un champion européen. Atos a des compétences clefs pour notre pays, au cœur des enjeux digitaux et d'indépendance technologique.»

Avant de se lancer en politique, Edouard Philippe a déjà exercé dans le privé puisqu'il était employé par le groupe nucléaire Areva de 2007 à 2010, comme lobbyiste. Saisie, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a rendu un avis favorable qui devrait être prochainement officialisé pour autoriser l'ancien énarque, âgé de 49 ans, à rejoindre ses nouvelles fonctions, selon Les Echos.

Présent dans 73 pays et employant 110 000 personnes dans le monde dont environ 16 500 en France pour un chiffre d'affaires annuel de 12 milliards d'euro, Atos est une société de services informatiques. Elle revendique la place de leader européen du Cloud, de la cyber-sécurité et des supercalculateurs.

Jusqu’en décembre 2019 et depuis 2009, Atos était présidé par Thierry Breton, ancien ministre de l’Economie sous Jacques Chirac (de 2005 à 2007), nommé début décembre commissaire européen au marché intérieur sur proposition d'Emmanuel Macron.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»