Famar, le seul fabricant de chloroquine en France pourrait fermer ses portes

L'usine Famar, seule entreprise française habilitée à élaborer la chloroquine, est actuellement en redressement judiciaire. Les syndicats tentent de sauver les employés et font appel à l’Etat pour qu’il intervienne afin de faire face au Covid-19.

A l'heure où la chloroquine suscite des espoirs dans le monde entier, la seule société française habilitée à produire le médicament se trouve en situation de redressement judiciaire.

L’usine Famar de Saint-Genis-Laval (Rhône) est le seul site à pouvoir produire la chloroquine commercialisée sur le marché français sous le nom de Nivaquine par Sanofi, un médicament utilisé habituellement contre le paludisme.

Le site de Saint-Genis-Laval n'a pas trouvé repreneur

Aujourd'hui, les syndicats tentent de sauver les 250 salariés de l'entreprise menacée de fermeture. Sur les 12 sites du groupe pharmaceutique vendu par le fonds d'investissement américain KKR, seul le site de Saint-Genis-Laval n'a pas trouvé repreneur. Les employés en appellent alors à l'Etat pour maintenir l'activité du site en cette période de crise.

Il me semble qu'il serait normal que l'Etat puisse reprendre la main de manière à maintenir la production

«Il me semble qu'il serait normal que l'Etat puisse reprendre la main de manière à maintenir la production et alimenter le marché pour pouvoir endiguer le risque sanitaire que nous connaissons si, effectivement, la nivaquine peut être utilisée dans les traitements contre le Covid-19», indique Yannig Donius délégué CGT FAMAR Lyon.

Pour l'instant, le ministère de l'Economie n'a pas retenu la possibilité de reprise du site de Saint-Genis-Laval.

Le gouvernement autorise l'hydroxychloroquine pour soigner les malades atteints par le Covid-19

La chloroquine ne doit également pas être confondue avec sa dérivée, l’hydroxychloroquine, qui a été mise en avant par le professeur Didier Raoult qui dirige l'Institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses de Marseille.

Celle-ci est vendue sous le nom de Plaquenil et prescrite dans le traitement du lupus. Elle fera partie d'un essai clinique de l'Inserm pour tester des médicaments existants contre le Covid-19.

Preuve des espoirs qu'elle suscite, le gouvernement a autorisé par décret, la prescription de l'hydroxychloroquine aux patients atteints par le Covid-19.

Une victoire pour le professeur Didier Raoult qui a remercié le ministre de la Santé.

Mais plusieurs spécialistes affirment qu'il est encore trop tôt pour se prononcer sur son efficacité réelle jugeant que l'essai mené par Didier Raoult sur seulement 24 patients, n'aurait pas été assez rigoureux.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»