Selon la Fed, les tarifs douaniers de Trump auraient coûté plus cher qu’ils n’ont rapporté

Selon la Fed, les tarifs douaniers de Trump auraient coûté plus cher qu’ils n’ont rapporté Source: Reuters
Le président américain Donald Trump serre la main de Jerome Powell, son candidat pour la présidence de la Réserve fédérale américaine à la Maison Blanche à Washington le 2 novembre 2017 (illustration).
Suivez RT France surTelegram

Une étude de la Banque centrale des Etats-Unis affirme que les effets indirects des droits de douane contre les exportations chinoises ont été négatifs pour l’industrie en matière d’emploi et de coûts de production.

«Nous constatons que les augmentations des tarifs douaniers promulguées en 2018 sont associées à des réductions relatives de l'emploi manufacturier et à des augmentations relatives des prix à la production», affirment Aaron Flaaen et Justin Pierce, deux économistes de la Fed, banque centrale des Etats-Unis, dans un rapport portant le sceau de l’institution et intitulé : Démêler les effets des tarifs 2018-2019 sur un secteur manufacturier américain globalement connecté.

Dans leur étude, les deux économistes avancent aussi que les droits de douane n’ont pas eu l’effet escompté de relocalisation de production aux Etats-Unis et que les pays susceptibles de profiter d’une perte de compétitivité des produits chinois sont plutôt situés en Asie, Thaïlande et Vietnam en tête.

La société d’informations financières américaine MarketWatch, première à dévoiler cette étude et à en rendre compte, a mis en avant que dix filières industrielles avaient été en retour frappées par des tarifs de rétorsion et des prix d’approvisionnement plus élevés. Les secteurs concernés sont la production de supports magnétiques et optiques, la maroquinerie, les tôles d'aluminium, le fer et d'acier, les véhicules à moteur, l’électroménager, les scieries, l'équipements audio et vidéo, les pesticides et l’équipement informatique.

L'administration Trump avait d'abord mis en place des droits de douane sur l'acier et l'aluminium en mars 2018, le président ayant à l'époque déclaré que des «pratiques de commerce extérieur agressives» équivalaient à une «agression» contre les Etats-Unis et l'industrie sidérurgique américaine. Depuis lors, le président des Etats-Unis a annoncé de nouvelles séries de droits de douane sur des marchandises chinoises se chiffrant en centaines de milliards de dollars dans un va-et-vient de représailles avec Pékin.

En revanche, la politique de tarifs douaniers de l’administration de Donald Trump a eu un effet incontestable sur la balance du commerce extérieur de biens des Etats-Unis avec Pékin. Le déficit de Washington, qui avait atteint en 2018 un record de 419,5 milliards de dollars (368 milliards d’euros au cours moyen de décembre 2018), a été ramené à 294.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix