Trump annonce 10% de droits de douane sur 300 milliards de dollars d’exportations chinoises

Trump annonce 10% de droits de douane sur 300 milliards de dollars d’exportations chinoises Source: Reuters

Le président des Etats-Unis a franchi un nouveau palier dans l’escalade de la guerre commerciale entre Pékin et Washington. La Chine s’est dit prête à répliquer, et des représentants du secteur commercial américain affichent leur inquiétude.

«Pendant les négociations, les Etats-Unis commenceront le 1er septembre à appliquer un petit droit additionnel de 10% sur les 300 milliards de dollars restants de biens provenance de Chine et entrant dans notre pays», a annoncé le président des Etats-Unis en fin de journée le 1er août sur le réseau social Twitter. Il a précisé que ces droits ne concernaient pas les 250 milliards de dollars d’importations chinoises qui font déjà l’objet de droits de douanes de 25%.

Dans son message en quatre parties, Donald Trump a justifié cette décision par l’attitude de la Chine et expliqué : «Nous pensions avoir conclu un accord avec la Chine il y a trois mois, mais malheureusement, la Chine a décidé de renégocier l'accord avant de le signer.» Il a ajouté qu’il espérait poursuivre ce dialogue «constructif» sur un accord commercial global et s’attendait à un «avenir radieux» pour les relations entre les deux pays.

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi a réagi depuis Bangkok en Thaïlande, en marge d'une réunion de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean) en déclarant : «Imposer des droits de douane n'est en aucune façon une manière constructive de résoudre les frictions économiques et commerciales.»

Les déclarations du président des Etats-Unis ont entrainé une baisse des principaux indices boursiers dans le monde, parmi lesquels le Dow Jones industrial average (DJIA), plus ancien indice boursier du monde qui a chuté de près de 1%.

Interrogé par les journalistes, lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche dans la soirée, le Donald Trump a aussi estimé que le président chinois Xi Jinping n'allait «pas assez vite» pour conclure un accord commercial. Il a avait toutefois affirmé précédemment ne pas être pressé de parvenir à un accord tout en estimant que les Chinois faisaient traîner les négociations en raison de la proximité de la prochaine élection présidentielle aux Etats-Unis.

Augmentation des prix de détail en vue

Lors de cette même conférence de presse, il a ajouté qu’il ne se sentait pas préoccupé par la chute brutale du DJIA et que les Etats-Unis «taxeraient» la Chine jusqu'à la conclusion d'un accord. Mais aux Etats-Unis, plusieurs représentants des secteurs du commerce estiment que ce sont en réalité les ménages américains que «taxe» Donald Trump.

Nous sommes consternés par l’annonce du président Trump

«Nous sommes consternés par l’annonce du président Trump», a par exemple déclaré Matt Priest, président de la Footwear Distributors & Retailers Of America (FDRA), principale association de revendeurs de chaussures aux Etats-Unis dans un communiqué où il accuse le président des Etats-Unis de «se servir des familles américaines comme des otages» des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis». Dans ce communiqué, le président de la FDRA souligne que 70% des chaussures vendues aux Etats-Unis sont produites en Chine.

Stephen Lamar, vice-président de l'American Apparel & Footwear Association, une autre organisation professionnelle a lui déclaré à Reuters que ces tarifs seraient «extrêmement perturbants» et feraient monter les prix pour les consommateurs.

Lire aussi : La Chine exporte moins mais augmente encore son excédent commercial au détriment des Etats-Unis

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»