La Chine exporte moins mais augmente encore son excédent commercial au détriment des Etats-Unis

La Chine exporte moins mais augmente encore son excédent commercial au détriment des Etats-Unis Source: Reuters
Un camion emporte un conteneur sur le port de Qingdao dans la province du Shandong au nord-est de la Chine, le 11 juillet 2019.

Affectées par les tarifs douaniers décidés par l’administration américaine, les exportations chinoises vers les Etats-Unis fléchissent…mais les importations baissent encore plus creusant encore le déficit commercial américain.

C’est un démenti cinglant pour la politique du président des Etats-Unis. Sa guerre commerciale tous azimuts, en particulier contre la Chine, n’a pas produit l’effet escompté : une baisse du déficit commercial américain. Au contraire, celui-ci s’est encore aggravé vis-à-vis de Pékin selon les chiffres de l’administration chinoise des douanes pour le premier semestre 2019, publiés le 12 juillet.

Certes, les exportations chinoises vers les Etats-Unis ont baissé de 7,8% en juin par rapport à l’année précédente après un recul de 4,2% en mai. Mais les importations ont baissé de façon plus spectaculaire : -31,4% après une chute de près de 27% en mai. Ainsi, l’excédent commercial de la Chine avec les Etats-Unis a encore augmenté de 5% pour atteindre 140,48 milliards de dollars au premier semestre 2019, contre 133,76 milliards de dollars pour la même période en 2018.

Ces statistiques sont publiées au moment où les deux premières puissances économiques mondiales tentent de trouver une issue à leur guerre commerciale, déclenchée en 2018 par l'administration Trump. Le 9 juillet, les principaux négociateurs américains et chinois se sont entretenus pour évoquer une reprise des négociations à un plus haut niveau, brutalement interrompues en mai.

Mais les effets du différend commercial entre les deux premières puissances mondiales se font sentir au-delà du tête-à-tête sino-américain. Elles expliquent en bonne partie le tassement brutal de la croissance économique mondiale en 2018 également attendu en 2019, de même que celui des échanges commerciaux au niveau mondial. Ainsi, les exportations chinoises ont baissé vis-à-vis de l’ensemble de ses partenaires commerciaux de 1,3% au premier semestre par rapport à l’an dernier, tandis que ses importations ont chuté de 7,3% sur la même période.

L’Asie qui ces dernières années comptait pour 60% de la croissance mondiale est particulièrement affectée et certains pays comme la Corée du Sud se rapprochent d’une récession.
Lire aussi : Après la guerre commerciale, la guerre des monnaies : Trump s’en prend à Draghi et à l’euro faible

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»