Aeroflot compte acheter Transaero, première compagnie privée russe, pour un rouble symbolique

Un avion d'Aeroflot s'envole au-dessus de celui de Transaero Source: RIA NOVOSTI
Un avion d'Aeroflot s'envole au-dessus de celui de Transaero

Aeroflot envisage d’acquérir 75% plus une action de Transaero, la plus importante société privée de transport aérien en Russie, devenant ainsi l’une des plus grandes compagnies aériennes du monde.

La décision a été prise lors d’une séance de la commission aux problèmes de l’industrie aéronautique du gouvernement russe, présidée par le vice-Premier ministre Igor Chouvalov. «Dans l’intérêt du développement de l’aviation civile et la création d’un des plus grands consortiums de transport aérien, nous exprimons notre soutien à la décision d’accueillir “Transaero“ au sein du groupe “Aeroflot“», lit-on dans le communiqué officiel de la commission.

Selon une source citée auparavant par le journal russe Vedomosti, le conseil d’administration d’Aeroflot, la première compagnie aérienne russe, examinera lors de sa prochaine réunion la possibilité d’acheter 75 % des parts plus une action de Transaero. D’après les données du journal, l’acquisition s’effectuera dans le courant de l’année et ne coutera pas plus d’un rouble à la société publique.

Mardi, les représentants officiels d’Aeroflot ont confirmé à RIA Novosti leur projet d’acquérir Transaero, sans pourtant préciser le montant du contrat.

Cette mesure est dictée par la situation financière délicate dans laquelle se trouve Transaero, deuxième compagnie aérienne russe et première compagnie privée. Depuis le début de l’année, sa dette bancaire a augmenté de 3 % pour atteindre 67,5 milliards de roubles (900 millions d’euros), situation particulièrement aggravée par le taux d’échange actuel du rouble, défavorable contre les principales monnaies nationales. Selon ces données officielles, le solde commercial de la société pour le premier semestre 2015 était fortement négatif, atteignant un déficit de 600 millions d’euros.

En savoir plus : Air France pourrait arrêter plusieurs lignes cet automne, et supprimer 3000 postes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales