Les Etats-Unis essayent de fâcher la France et l'Allemagne selon Bruno Le Maire

- Avec AFP

Les Etats-Unis essayent de fâcher la France et l'Allemagne selon Bruno Le Maire Source: AFP
Donald Trump s'entretient avec Angela Merkel aux côtés du président français Emmanuel Macron d'une cérémonie dans le cadre des commémorations du 100e anniversaire de l'armistice du 11 novembre 1918 à Paris, le 11 novembre 2018 (image d’illustration).

Le ministre français de l'Economie a révélé qu’il avait rencontré Donald Trump en privé mi-avril. Pour lui, les Etats-Unis cherchent à diviser l’Europe mais les menaces viendraient aussi des partis nationalistes du Vieux Continent.

Le ministre français de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a déclaré ce 21 mai avoir rencontré le président américain Donald Trump en «tête-à-tête» en avril à Washington. «Ce n'est pas la première fois que je le rencontrais [mais c'était] la première fois seul», a précisé Bruno Le Maire, interrogé par un journaliste lors d'une rencontre avec l'Association de la Presse diplomatique française (APDF).

Sans donner de précision sur la teneur de cette rencontre, le ministre de l’Economie a déclaré : «[Les Etats-Unis sont] hostiles au renforcement de la construction européenne, jouent sur la division entre les Etats européens, et essaient sans relâche de monter l'Allemagne contre la France et la France contre l'Allemagne.»

Selon l’AFP qui se réfère à «l’entourage» du ministre, ce dernier a été convié le 12 avril à la Maison Blanche en marge de la réunion de printemps du Fonds monétaire international (FMI). Seule une rencontre de Bruno Le Maire avec le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, et le conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow, avait alors été rendue publique.

Le ministre français voit également des menaces contre la construction européenne et la monnaie unique se développer sur le Vieux Continent. Lors de la même rencontre avec l'APDF, il a aussi déclaré : «Il y a ceux qui considèrent comme moi que l'euro est désormais menacé. Il n'a jamais été aussi menacé.»

Menaces multiples contre la monnaie unique

A quelques jours d'élections qui pourraient se traduire par une poussée des partis eurosceptiques et d’extrême-droite au Parlement européen, selon les sondages, Bruno Le Maire a aussi estimé que le vice-président du Conseil italien et chef de la Ligue Matteo Salvini était «soutenu par Madame Le Pen [et] par d'autres conservateurs radicaux en Europe» qui, selon lui, «font un choix qui a le mérite de la clarté, qui est celui de la disparition de l'euro et le retour à des monnaies nationales».

La monnaie unique serait également en péril à cause d'un «risque de crise économique que l'on voit poindre avec les guerres commerciales entre la Chine et les Etats-Unis», selon le ministre français de l’Economie.

Le conflit commercial sino-américain est entré dans une nouvelle phase la semaine dernière avec la signature d’un décret présidentiel interdisant le partage de technologies avec des entreprises qui «constituent un risque inacceptable pour la sécurité nationale» et visant le deuxième fabricant mondial de téléphones portables, le chinois Huawei.

Enfin, la pérennité de l'euro, qui a fêté cette année ses 20 ans d'existence, serait aussi mise en danger par «le risque de surévaluation des actifs et de retour d'une crise financière», selon le locataire de Bercy.

Lire aussi : L’Europe en attente d'un système inter-bancaire et financier indépendant du dollar

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»