Cession du plus vieil hôpital de Paris : «absurde» de priver de shopping des millions de touristes ?

Cession du plus vieil hôpital de Paris : «absurde» de priver de shopping des millions de touristes ?© Charles Platiau Source: Reuters
Entrée du service des urgences de l'Hôtel-Dieu, le plus vieil hôpital de Paris (image d'illustration).

Le plus vieil hôpital de Paris, situé à quelques pas de Notre-Dame, sera partiellement cédé, pour 80 ans, à un promoteur immobilier qui prévoit notamment d'y implanter des commerces. Une décision justifiée selon l'actuel directeur d'AP-HP.

Près d'un tiers de la surface de l'Hôtel-Dieu, le plus vieil hôpital parisien, va être cédé au promoteur immobilier Novaxia pour 144 millions d'euros via un bail de 80 ans. Après avoir remporté le 16 mai l'appel à projets lancé fin 2017, Novaxia prévoit, entre autres, l'implantation de commerces donnant sur le parvis de Notre-Dame.

Lire aussi : Restauration de Notre-Dame de Paris : une loi polémique pour un projet encore obscur

Une décision que Martin Hirsch, directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), s'est empressé de justifier, estimant qu'il n'y avait «pas de recettes sans ressources» et qu'il serait «absurde» de priver de shopping les millions de touristes attirés par Notre-Dame. «L'Hôtel-Dieu est un objet de passion. On continuera d'avoir des gens qui ont d'autres idées d'usage, c'est un objet d'amour l'Hôtel-Dieu», a-t-il souligné.

Dans la semaine, la CGT de l'Hôtel-Dieu avait pour sa part appelé à utiliser les superficies disponibles de l'édifice pour désengorger les services d'urgences parisiens, en grève illimitée. Un programme selon l'organisation syndicale «plus cohérent» que «d’y laisser un tiers privé y faire des travaux et s’occuper de l’exploitation par le biais de commerce [...] dédié au tourisme de masse».

Comme le rapporte l'AFP, un tiers de la surface sera ainsi consacrée à une «offre variée de restauration et de commerces, dont les enseignes seront sélectionnées en lien avec l’AP-HP et la ville de Paris, et qui comprendra notamment un restaurant gastronomique.» 

Validé par un jury composé de représentants de l’AP-HP et de la mairie de Paris, le projet de Novaxia comporte par ailleurs un «pôle santé» qui s'étendra sur la moitié de la surface cédée, avec notamment l’implantation d’un incubateur de biotechnologies et d’intelligence artificielle permettant l’accueil d’une cinquantaine d’entreprises innovantes, d’une salle polyvalente et d’une maison des associations de patients.

En outre, un «pôle habitat solidaire» regroupera de son côté une résidence sociale étudiante, une maison du handicap et une crèche associative.

Lire aussi : «Ils font du fric sur le dos des plus faibles» : un syndicat tire à boulets rouges sur les EHPAD

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»