Jacob Rothschild s'inquiète de voir l'ordre économique mondial en péril

Jacob Rothschild s'inquiète de voir l'ordre économique mondial en péril © Ronen Zvulun Source: Reuters
Jacob Rothschild

La guerre commerciale entre Washington et Pékin et la crise en Europe mettent en danger l'ordre économique établi après-guerre, selon Jacob Rothschild, pour qui les dirigeants populistes empêchent une coopération mondiale efficace.

Jacob Rothschild, le milliardaire qui dirige le fonds d'investissement britannique RIT Capital investment, fait part de son inquiétude quant au devenir du système financier mondial tel qu'il a été conçu après la seconde guerre mondiale, dans le rapport financier semi-annuel de son entreprise.

«Lors du 11 septembre et de la crise financière de 2008, les puissances du monde ont travaillé ensemble, avec un approche commune. La coopération se révèle aujourd'hui beaucoup plus difficile. Cela met en péril l'ordre économique et sécuritaire de l'après-guerre», estime-t-il. La notion d'«ordre économique d'après-guerre» fait généralement référence au système de gestion monétaire qui a conduit à la montée du dollar américain en tant que monnaie de réserve mondiale.

Le banquier distingue deux éléments «potentiellement destructeurs» pour l'économie mondiale : la guerre commerciale qui s'est ouverte entre les Etats-Unis et la Chine et le niveau de dette de certains pays de la zone euro. Il note en outre que les marchés émergents devraient continuer à être confrontés à des problèmes en raison de la hausse des taux d'intérêt et de la politique monétaire plus dure de la Fed, qui restreint les liquidités de dollars.

Et selon Jacob Rothschild, dans un monde qui voit l'émergence de dirigeants populistes et protectionnistes comme le président américain Donald Trump, il est peu probable qu'une réponse internationale coordonnée soit apportée à ces problèmes.

«Dans ces circonstances, notre politique consiste à maintenir une exposition limitée aux actions cotées et à prendre de nouveaux engagements avec une grande prudence», soutient le financier, précisant que l'exposition de RIT Capital investment au marchés boursiers était actuellement à son plus bas historique.

Lire aussi : Coopération et échanges hors dollar : quelles ambitions ont les Brics pour leur dixième sommet ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»