Guerre commerciale : la Chine contre-attaque face à Washington en taxant 128 produits

- Avec AFP

Guerre commerciale : la Chine contre-attaque face à Washington en taxant 128 produits© NICOLAS ASFOURI Source: AFP
Les dirigeants américain Donald Trump et chinois Xi Jinping en couverture de magazines (illustration)

En réponse aux droits de douane imposés par l'administration Trump sur les importations d'acier et d'aluminium, Pékin prend des mesures contre 128 produits américains. Dans le collimateur des autorités chinoises notamment : les fruits et le porc.

Pékin a déclenché le 1er avril des mesures punitives contre 128 produits américains, en réponse à l'annonce par Donald Trump de droits de douane sur l'acier et l'aluminium importés aux Etats-Unis. Ces mesures font suite à plusieurs semaines de tensions bilatérales, qui alimentent la crainte d'un conflit commercial ouvert entre les deux géants économiques mondiaux.

L'administration Trump a décidé début mars l'imposition de droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium au nom de la «sécurité nationale». Un argument jugé ce 1er avril par le ministère chinois du Commerce comme «un abus» des règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

«[Les mesures américaines] sont dirigées uniquement contre quelques pays. Elles contreviennent gravement au principe de non-discrimination, qui constitue le fondement du système commercial multilatéral. Elles portent gravement atteinte aux intérêts chinois», a dénoncé le ministère dans un communiqué publié sur son site internet. 

Les nouvelles taxes chinoises, imposées par la commission chargée des tarifs douaniers au sein du Conseil d'Etat (gouvernement), portent sur des produits divers allant des fruits à la viande de porc.

Lire aussi : Trump confirme les taxes sur l'acier et l'aluminium : l'UE espère être exemptée, la Chine s'oppose

Pékin dit espérer une «reprise normale du commerce sino-américain»

«Nous espérons que les Etats-Unis abandonnent au plus vite leurs mesures enfreignant les règles de l'OMC, afin de permettre la reprise normale du commerce sino-américain pour les produits concernés», a également déclaré le ministère chinois du Commerce. «La coopération entre la Chine et les Etats-Unis, les deux plus grandes économies mondiales, est la seule option possible», a-t-il ajouté. 

Donald Trump fait régulièrement du colossal déficit commercial américain avec la Chine un cheval de bataille. Il avait annoncé le 22 mars que les Etats-Unis imposeraient de nouvelles taxes sur quelque 60 milliards de dollars d'importations chinoises.

Dès le lendemain, Pékin avait répliqué en dévoilant une liste de 128 produits sur lesquels il affirmait vouloir appliquer des droits des douanes de 15% à 25% en cas d'échec des négociations avec Washington. La Chine avait ensuite demandé à Washington de cesser ce qu'elle a qualifié «d'intimidation économique», et menacé de mesures de rétorsion.

Jusqu'à présent, Pékin a pris soin de ne pas s'attaquer à des produits agricoles majeurs, comme le soja, ou à des compagnies industrielles importantes telles que le géant Boeing, domaines qui, désormais, pourraient également être ciblées, estime le quotidien officiel chinois Global Times.

Lire aussi : Trump a-t-il raison ? La Banque de France analyse l’impact des exportations chinoises sur l’emploi

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.