JPMorgan impliqué dans du trading lié au bitcoin quand son PDG voit cette monnaie comme une «fraude»

JPMorgan impliqué dans du trading lié au bitcoin quand son PDG voit cette monnaie comme une «fraude»© Dylan Martinez Source: Reuters
Le PDG de JP Morgan Jamie Dimon

Alors que le PDG de JPMorgan n'avait pas eu de mots assez durs contre la cryptomonnaie, la qualifiant de «fraude» qui allait «imploser», utile aux «meurtriers et aux dealers», la banque a acheté des produits financiers qui lui sont liés...

La banque américaine JPMorgan a été contrainte de s'expliquer sur son implication dans un instrument financier lié au bitcoin, alors qu'une semaine auparavant son PDG Jamie Dimon en avait fait une critique au vitriol.

Les données fournies par la place financière Nasdaq Stockholm ont en effet révélé que JPMorgan était un des plus gros acheteur d'un «Exchange Traded notes» (ETN, un titre de créance répliquant la performance d'une matière première) qui se base sur le bitcoin.

Mais la banque s'est empressée de minimiser son rôle dans ces achats. «Ce ne sont pas des ordres passés par JPMorgan, il s'agit de clients achetant des produits à un tiers directement», a assuré un porte-parole de l'entreprise au site Business Insider le 18 septembre. La banque n'achèterait donc pas ces ETN pour son compte, mais servirait d'intermédiaire entre acheteur et vendeur.

Une justification rapide imposée par la sortie fracassante qu'avait réalisée Jamie Dimon le 12 septembre. Le banquier avait donné son sentiment sur la cryptomonnaie à l'occasion d'une conférence, considérant qu'il s'agissait d'une «fraude» qui finirait par «imploser». Selon lui, le bitcoin pouvait être utile «si vous habitez au Venezuela ou en Corée du Nord, ou si vous êtes un dealer de drogue ou un meurtrier».Et de menacer ses propres traders de licenciement s'il leur venait à l'esprit d'en échanger...

Lire aussi : McAfee «mangera sa b*** à la télévision» si le bitcoin n'atteint pas 500 000 dollars d'ici trois ans

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.