Deutsche Bank réfute être un «terroriste économique»

Deutsche Bank réfute être un «terroriste économique»© Kai Pfaffenbach Source: Reuters
Une sculpture d'un homme riant aux éclats devant le siège social de la Deutsche Bank à Francfort

Alors que la monnaie turque s'effondre, le gouvernement et les médias cherchent des responsables. Un journal proche du pouvoir a accusé Deutsche Bank d'essayer d'affaiblir l'économie du pays. Accusations «sans fondement» répond la banque.

Le quotidien turc Yeni Safak a accusé Deutsche Bank et d’autres institutions bancaires de «terrorisme économique» contre la Turquie. Le journal affirme qu'elles se sont mis d'accord pour demander aux entreprises le remboursement de leurs prêts avant la date butoir, plongeant le pays dans une crise monétaire.

La branche turque de l'établissement bancaire allemand s'est vigoureusement défendu le 13 janvier, expliquant qu'elle ne conspirait pas à miner l’économie du pays. Elle a aussi fait savoir qu’il était «inacceptable» qu’elle soit associé au terrorisme, balayant des accusations qu'elle considère comme «totalement sans fondement».

Alors que la monnaie du pays est en chute libre depuis début janvier, le président Recep Tayyip Erdogan avait fait une comparaison similaire le 12 janvier lors d'un discours à Ankara. Il avait dressé un parallèle entre les terroristes armés et «les terroristes qui détiennent des dollars et des euros», accusant les uns comme les autres de vouloir prendre le contrôle du pays. 

Lire aussi : Deutsche Bank et Credit Suisse contraints de verser 12,5 milliards de dollars aux Etats-Unis

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales