Amazon recule face à la diplomatie indienne et retire des paillassons controversés de son site

Amazon recule face à la diplomatie indienne et retire des paillassons controversés de son site
La capture d'écran des paillassons aux couleurs du drapeau indien vendus sur un des sites d'Amazon a suscité une intense polémique sur Twitter

Face à un tollé sur les réseaux sociaux et devant la menace de la diplomatie indienne de retirer les visas accordés à ses employés, Amazon a décidé d'arrêter de vendre des paillassons aux couleurs et motifs du drapeau indien.

La compagnie américaine Amazon a finalement décidé de mettre un terme à la vente de paillassons aux couleurs du drapeau indien, jugés insultants par New Delhi. «Nous avons retiré ces produits du site à la suite de la requête indienne», a annoncé le 12 janvier une porte-parole de l'entreprise Amazon à l'agence de presse Reuters.

Le géant du commerce américain a cherché à apaiser une polémique qui a enflammé les réseaux sociaux le 11 janvier après qu'un utilisateur de Twitter a envoyé une capture d'écran du site internet de la branche canadienne d'Amazon à le ministre indien des Affaires étrangères.

«Madame, Amazon Canada doit être censuré et être mis en garde de ne pas vendre des paillassons figurant le drapeau de l'Inde», avait écrit Atul Bhobe dans ce tweet adressée à la responsable de la diplomatie indienne, Shushma Swaraj, l'incitant à «prendre des mesures».

Shushma Swaraj avait alors immédiatement réagi dans un message incendiaire sur Twitter : «Amazon doit s'excuser inconditionnellement. Ils doivent retirer tous les produits insultant notre drapeau immédiatement.»

Le ministre indien des Affaires étrangères avait ensuite menacé Amazon de représailles : «Si cela n'est pas fait tout de suite, nous n'accorderons plus de visa à aucun responsable d'Amazon. Nous retirerons aussi les visas déjà accordés.»

Le code du drapeau de l'Inde interdit en effet son utilisation dans «tout matériel vestimentaire», sous forme imprimée ou brodée, y compris sur des serviettes, des coussins, des mouchoirs. Il est également interdit de réaliser «tout type d'inscription» sur le drapeau.

Amazon, qui est entré en 2013 sur le marché très concurrentiel de l'e-commerce indien, a promis d'investir près de 4,7 milliards d'euros en Inde sur six ans.

Lire aussi : Canada : Amazon condamné à 720 000 euros d’amende pour des pratiques tarifaires douteuses

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales