La mafia 2.0 s'implante en Belgique et vise les entreprises

La mafia 2.0 s'implante en Belgique et vise les entreprises© Pawel Kopczynski Source: Reuters
6 000 entreprises belges se sont fait rançonner par des pirates informatique
Suivez RT France surTelegram

6 000 sociétés belges ont été attaquées par des pirates informatiques, selon la police. Les hackers installent un programme malveillant sur le serveur des entreprises et menacent d'en effacer toutes les données si une rançon ne leur est pas versée.

La mafia 2.0 se développe en Belgique, 6 000 entreprises ont été rançonnées au cours de l'année 2016 par des pirates informatiques qui ont développé une nouvelle arme à destination des entreprises, selon la police fédérale du cybercrime.

Leur modus operandi est le suivant : ils envoient un mail d'un aspect similaire à celui d'un des clients de la société ou d'un des ses services internes (souvent la comptabilité) et contenant une pièce jointe. Lorsque celle-ci est ouverte, un programme malveillant se télécharge sur le serveur de l'entreprise et crypte toutes ses données. Un message menaçant apparaît dans les minutes qui suivent : «Si vous ne payez pas la rançon dans les 96 heures, vos données seront définitivement perdues», puis un compte à rebours s'enclenche.

La rançon s'élève en général à 2 000 euros, si elle est payée dans les temps, les pirates informatiques fournissent à l'entreprise une clé de déchiffrage qui lui permet de ne pas perdre ses données. 

La police explique que 2 000 entreprises ont porté plainte mais estime à 4 000 le nombre de celles qui ont réglé la somme sans alerter les autorités. Elle ajoute que le cybercrime rapporte aujourd'hui plus que le trafic de drogue en Belgique. 

Lire aussi : Le créateur d'internet craint une attaque massive de hackers qui sèmerait le chaos dans le monde

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix