Les cours du pétrole s'envolent après l'accord «historique» sur la réduction de la production

Les cours du pétrole s'envolent après l'accord «historique» sur la réduction de la production © Jean-Paul Pelissier Source: Reuters
Les cours du pétrole sont en forte progression lundi 12 décembre

Dans la journée du lundi 12 décembre, les cours des contrats à terme sur le pétrole ont progressé de plus de 4%, tirés par l'accord intervenu entre les pays producteurs, membres de l'OPEP ou non, pour réduire leur production.

Le cours des contrats à terme du baril de Brent, livraison février, a progressé de façon spectaculaire entre la clôture des marchés le 9 décembre et sa réouverture le 12, progressant de plus de 4% à 56,55 dollars à la mi-journée, soit une hausse de 2,22 dollars.

Le cours des contrats à terme du West Texas Intermediate (WTI) a suivi la tendance, avec une augmentation similaire de 4%, à 53,79 dollars.  

Les pays membres de l'OPEP sont parvenus à un accord «historique» fin novembre pour diminuer leur production de 1,2 million de barils par jour dès janvier 2017. L'Arabie Saoudite en assumera la plus grosse partie avec une réduction de 486 000 barils par jour.

Lire aussi : Les pays non membres de l’OPEP abaissent leur production de brut de 558 000 barils par jour

Les membres du cartel pétrolier ont été soutenus dans leur décision par les autres pays producteurs, qui ont réduit leur production de 558 000 barils par jour, Russie en tête (-300 000). 

Le but de cet accord est de permettre aux prix de l'or noir de trouver un nouvel équilibre à la hausse sur les marchés, alors que la surabondance d'offre pèse sur les cours. «Une fois que les diminutions seront mises en place, début 2017, l'offre sur les marchés pétroliers va passer d'un surplus à un déficit. Après les récents accords, nous nous attendons à un déficit de 800 000 barils par jour au premier semestre 2017», estime la société d'investissement AB Berstein.

L'optimisme n'est cependant pas partagé par tous les acteurs du secteur. La limitation de la production d'or noir n'étant valable que «pour six mois», la banque britannique Barclay's pense que la montée des prix ne sera pas durable : «Il y a trop d'éléments qui poussent à l'instabilité pour que la politique de l'OPEP soit durable sur le long terme. Cette stratégie est vouée à l'échec de notre point de vue et devrait mener à des prix plus bas dans la deuxième moitié de 2017».

Lire aussi : Les cours du pétrole connaissent leur plus forte hausse depuis des années, après l’accord de l’OPEP

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Qui est pour vous le principal fossoyeur de la gauche en 2017 ?

Résultats du sondage