Centrale d'Hinkley Point : contrat enfin signé entre le gouvernement britannique et EDF

Photo : Reuters/Philip Toscano/Pool
Photo : Reuters/Philip Toscano/Pool

La centrale nucléaire d'Hinkley Point sera bien construite. L'électricien historique français et son partenaire chinois CGN ont signé un accord avec le gouvernement britannique. Un marché important pour EDF, chahutée sur les marchés.

Le groupe énergétique français EDF construira bien la centrale nucléaire en collaboration avec la China General Nuclear Power Corporation (CGN), un acteur majeur du nucléaire chinois. La signature du contrat, en présence du ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, lance un chantier pharaonique de quelque 21 milliards d'euros.

Après le séisme du Brexit et les menaces des dirigeants européens, le nouveau Premier ministre britannique, Theresa May, avait relancé le suspense en annonçant fin juillet sa décision de laisser plus de temps à son gouvernement afin d'examiner le projet de construction de type EPR au Royaume-Uni.

Le 15 septembre dernier, Londres donnait finalement son accord de principe à la construction d'une centrale nucléaire à Hinkley Point, une très bonne nouvelle et un ballon d'oxygène pour le groupe EDF, qui avec une capitalisation boursière hors participation de l'Etat de seulement 4 milliards d'euros était sortie de l'indice phare du CAC 40 en décembre 2015.

Lire aussi : Plus d’un réacteur nucléaire français sur deux serait défectueux, selon un rapport de Greenpeace

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales