Tourisme en berne dans les pays frappés par le terrorisme

© PATRICK KOVARIK Source: AFP

Le nombre de réservations de vols vers des destinations comme la France ou la Turquie, victimes d'attentats au cours de ces derniers mois, s'effondre. L'Espagne et l'Italie, notamment, en profitent.

Le terrorisme sera parvenu – dans une certaine mesure – à affecter l'économie des sociétés qu'il vise : d'après les prévisions de Forward Keys, société de données sur le tourisme, les réservations pour les vols à destination de la Turquie entre septembre et décembre 2016 devraient diminuer de 52%, par rapport à la même période en 2015.

Forward Keys prévoit en outre une chute de 20% de la fréquentation des vols desservant la France durant les quatre derniers mois de l'année. De l'été 2015 à juillet 2016, les réservations en direction de l'Hexagone avaient déjà diminué de 5,4% par rapport à l'année précédente.

Les deux pays ont en commun d'avoir souffert, depuis plus d'un an, d'une vague d'attaques terroristes meurtrières. En France, 130 personnes sont décédées dans les attentats de Paris et d'Ile-de-France du 13 novembre 2015 et 86 autres dans l'attaque au camion de la Promenade des Anglais de Nice le 14 juillet 2016. La Turquie, elle, essuie non seulement des attentats réguliers, mais a également été le théâtre d'une tentative de putsch en juillet dernier, qui s'est soldée par la mort de 250 personnes et d'importantes purges au sein de l'administration et des médias turcs.

Conséquence du désengouement des voyageurs pour ces deux pays, selon Forward Keys : des destinations européennes comme l'Espagne, le Portugal et l'Italie, perçues comme plus sûres, voient leur fréquentation touristique augmenter nettement.

Lire aussi : Paris s’effondre dans un classement sur les villes les plus plaisantes à vivre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales