Tourisme : Jean-Marc Ayrault annonce une chute de 7% des visiteurs depuis janvier

Source: Reuters

Selon une étude du Comité régional du tourisme, les hôteliers franciliens sont les premier touchés par la crise du tourisme, avec un million de touristes en moins entre janvier et juin. Les Japonais sont ceux dont l'absence se fait le plus remarquer.

Une «catastrophe industrielle». C'est en ces termes que Frédéric Valletoux, président du Comité régional du tourisme (CRT) d'Ile-de-France présente la baisse du tourisme, selon France Info. 

Cette baisse touche l'ensemble de la chaîne touristique : les hôtels, les musées, les grands magasins ou encore les restaurants. En tout, ils enregistrent une baisse de 749 millions d'euros de leur chiffre d'affaires.

Les violences liées à l'Euro 2016, les grèves à répétition, les intempéries mais surtout les attentats, ont eu des conséquences dramatiques sur le tourisme. La baisse des réservations d'hôtels est spectaculaire.

Parmi les nationalités les plus échaudées à l'idée de se rendre en France, la palme revient aux Japonais : le nombre de réservations de touristes venus de l'archipel nippon est en baisse de 46% par rapport à l'année dernière.

Mais les Italiens et les Russes qui sont habituellement très nombreux, les talonnent : depuis janvier, la clientèle russe enregistre un recul de 35 % et de 27% pour les Italiens. 

Même les Américains et les Chinois, qui continuaient pourtant à venir, se détournent de la capitale française. Seuls les touristes français restent fidèles à Paris et ses environs, le comité notant une baisse de leur fréquentation de seulement 3%. 

Jean-Marc Ayrault «Tout n'est pas négatif»

En visite et en réunion de travail mardi 23 août dans deux hauts lieux du Centre-Val de Loire – Chambord et Chaumont-sur-Loire, en Loir-et-Cher – l'ancien Premier ministre, est venu lancer un message : «Le tourisme, secteur majeur de notre économie, doit continuer à être mobilisé et soutenu».

S'il souligne les difficultés du secteur et que les chiffres parlent d'eux-mêmes, le ministre des Affaires étrangères et du Développement international, qui a en charge la filière du tourisme, souhaite néanmoins rappeler que «tout n'est pas négatif». 

Par exemple, le tourisme d'affaires progresse de 14 points, et les professionnels du secteur sont confiants, puisque 64% d'entre eux prévoient, selon France Info, une amélioration de leur activité.

Afin de trouver des solutions pour faire face à la crise du tourisme, Jean-Marc Ayrault a annoncé qu'il réunirait un deuxième comité d'urgence début septembre consacré aux régions les plus affectées par la baisse de fréquentation.

Le ministre avait dû reporter en juillet sa visite en Touraine à cause de l'attentat qui a coûté la vie au père Hamel à Saint-Étienne-de-Rouvray.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales