La Norvège accorde un crédit de 1 milliard de dollars à l'Iran

© Capture d'écran Twitter

Les ministres des Affaires étrangères norvégien et iranien ont signé trois accords ouvrant un «crédit à l'exportation» d'un montant de 1 milliard de dollars (900 000 euros) pour financer des projets de développement et d'infrastructure.

Borge Brende et Mohammad Javad Zarif ont pris cette décision au cours d'une visite express du ministre norvégien à Téhéran, lors de laquelle cette série d'accords sur le crédit à l'exportation a été signée.

L'Iran peine en effet à accéder aux financements internationaux car de nombreuses banques craignent des sanctions économiques américaines si elles font affaire avec la République islamique. 

Lire aussi : Une ONG américaine tente d'écarter les entreprises françaises en Iran

Pourtant, un accord historique entre Téhéran et les puissances mondiales a été signé en juillet 2015 et est entré en vigueur en janvier 2016. Il a entraîné la levée de nombreuses sanctions internationales contre l'Iran, en échange de limites à son programme nucléaire.  

Lire aussi : Lors de son voyage en France, le président iranien a signé des contrats pour 40 milliards d'euros

«Après la levée des sanctions, de bonnes opportunités sont apparues pour la coopération avec la République islamique d'Iran et la Norvège est prête à utiliser cette situation pour élargir la coopération dans divers domaines», a déclaré Borge Brende, cité par l'agence officielle iranienne IRNA. 

Lors de sa visite d'une journée, le ministre norvégien a rencontré d'autres hauts fonctionnaires iraniens, notamment le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale Ali Shamkhani, avant de s'envoler pour le Pakistan.

Lire aussi : L'Iran exige le déblocage de ses fonds gelés par les Etats-Unis et porte plainte

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales