Le parlement de Chypre vote une résolution sur la levée des sanctions anti-russes

© Capture d'écran TASS

En contrepartie de l'arrêt des sanctions contre la Russie, le document demande également la création de conditions invitant la Russie à lever l'interdiction sur l'importation de biens chypriotes.

Le document qui a été soumis par les membres du Parti progressiste des travailleurs a été approuvé par 33 députés, tandis que 17 se sont abstenus. Aucun des députés n'a voté contre l'initiative.

La résolution contient l'appel des députés au gouvernement de Chypre à commencer à travailler sur la levée des sanctions contre la Russie dans le cadre du Conseil européen.

Le document demande également la création de conditions qui inciteraient la Russie à lever l'interdiction sur l'importation de produits provenant de Chypre.

Le vote Chypriote intervient alors que le 5 juillet, le conseil régional de Lombardie, la plus riche et la plus peuplée des régions d'Italie, a adopté une résolution appelant Bruxelles à lever les sanctions contre la Russie et reconnaître le droit à l’autodétermination de la Crimée.

De même, le 30 juin dernier, des milliers de représentants du secteur agroalimentaire italien ont manifesté dans les rues de Vérone (Vénétie) contre le prolongement des sanctions antirusses et la reconduction de l’embargo sur les produits européens.

Le 1er juillet, l’UE a annoncé une énième prolongation de six mois des sanctions économiques contre Moscou, qui arrivaient à échéance fin juillet 2016. 

«Nous considérons absurde de lier ces mesures discriminatoires contre la Russie, qui ne prend pas part au conflit intérieur ukrainien», a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Lire aussi : Les sanctions contre la Russie touchent d'abord l'Union européenne, selon une étude française

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales