Christian Estrosi s'oppose au rachat de l'aéroport de Nice par un groupe turc

Christian Estrosi s'oppose au rachat de l'aéroport de Nice par un groupe turc© Jean-Paul Pelissier Source: Reuters
Christian Estrosi.

Alors que l'Etat cède ses parts majoritaires de l'aéroport de Nice, le président du conseil régional de la région PACA s'est engagé à contrer l'offre d'une compagnie turque.

«Je veux que cet aéroport demeure plus niçois que turc, saoudien ou qatari ou même parisien» a déclaré Christian Estrosi, selon Nice Matin, en faisant référence à la volonté de rachat par le groupe turc Limak Yatirim des parts que détient l'Etat dans l'aéroport international de Nice (plus de 60%).

Si l'identité des compagnies prêtes à investir dans l'infrastructure niçoise n'a pas encore été rendue publique par le gouvernement (celles-ci ont jusqu'au 4 juillet pour déposer leur offre), la société turque ferait partie des intéressées, a notamment rapporté l'agence Reuters.

Christian Estrosi s'oppose au rachat de l'aéroport de Nice par un groupe turc© VALERY HACHE Source: AFP
L'aéroport de Nice.

Face à une telle candidature, Christian Estrosi, qui préside la région PACA et la métropole de Nice Côte d'Azur - deux collectivités territoriales actionnaires à moins de 15% de l'aéroport de Nice - souhaite se montrer intransigeant. Pour se faire, l'ancien maire LR de Nice entend demander à Tracfin (l'organisme du ministère de l'Economie chargé de la lutte contre le blanchiment) d'enquêter sur l'offre turque, et se dit prêt à saisir la Cour européenne à ce sujet. Selon l'élu LR, il serait «inadmissible de permettre à une puissance étrangère de s'emparer d'un tel outil stratégique de la Côte d'Azur».

A lire aussi : L'aéroport de Nice, porte d'entrée des djihadistes en France, selon Christian Estrosi

Ces dernières années, de nombreux investissements spectaculaires en France en provenance de pays de la région moyen-orientale ont été à l'origine de polémiques. Pas plus tard que mardi 21 juin, la célèbre maison de couture française Balmain a été cédée à la société d'investissement qatari Mayhoola. La monarchie du Golfe avait déjà fait parler d'elle en acquérant en 2011, via le fonds souverin Qatar Investment Authority, le club de football du Paris-Saint-Germain, et en tentant de racheter le magasin Printemps situé sur le boulevard Haussmann à Paris.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»