L'aéroport de Nice, porte d'entrée des djihadistes en France, selon Christian Estrosi

Le maire de Nice Christian Estrosi Source: AFP
Le maire de Nice Christian Estrosi

Le maire de Nice Christian Estrosi a critiqué les «exemptions d'inspection et de filtrage» dont peuvent bénéficier certaines personnalités en provenance notamment d'Arabie saoudite, dont des «personnes fichées S».

«Des personnes en provenance d'Arabie Saoudite ou d'autres Etats de la péninsule arabique bénéficient, à leur arrivée à l'aéroport international de Nice, d'une exemption d'inspection et de filtrage [...] Chaque année, plusieurs dizaines d'entre eux bénéficient de ce privilège. Ils entrent et sortent sans contrôle sur le tarmac de nos aéroports», a critiqué l'élu des Républicains sur les ondes de RTL le 7 avril dernier.

Christian Estrosi a affirmé que ces exemptions ont «conduit en août dernier à laisser passer deux personnes fichées S sans aucun contrôle, et en toute impunité, dans un convoi de l'Arabie Saoudite». Ces pratiques sont autorisées, selon lui, de façon beaucoup trop large, et elles ne devraient bénéficier qu'à des personnalités comme Barack Obama ou la reine d'Angleterre.

Le maire de Nice a accusé le gouvernement de «duplicité» en acceptant d'accorder ces exemptions alors que le Premier ministre Manuel Valls avait déclaré parallèlement qu'une «minorité salafiste» était en train de «gagner la bataille idéologique de l'islam» en France.  

Lire aussi : Une crèche plutôt qu'une mosquée : à Nice, Estrosi convoque un conseil municipal extraordinaire

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales