Doha : les pays producteurs de pétrole n’ont pas trouvé d’accord pour réduire la production de brut

Source: Reuters

Les pays producteurs de pétrole membres et non membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) n'ont pas trouvé d'accord pour geler la production d’or noir, signalant qu'il leur faudrait «plus de temps» pour mener des consultations.

«Nous avons discuté du gel de la production et nous avons conclu qu’il nous faudrait plus de temps pour en parler avant la prochaine rencontre de l’OPEP en juin», a déclaré le ministre de l’Energie et de l’industrie du Qatar, Mohammed bin Saleh al-Sada lors de la conférence de presse qui clôturait la rencontre à Doha, le 17 avril, des principaux pays producteurs de pétrole, à l’exception de l’Iran. «Nous respectons la position de l’Iran et continuerons les négociations», a-t-il ajouté.

L’agence Reuters a appris de sources autorisées que les pays producteurs membres de l’OPEP avaient indiqué qu’ils devraient d’abord trouver un accord au sein de l’Organisation, peut-être en juin. Après, l’OPEP pourrait inviter les pays non membres à se joindre à cet accord.

18 pays, y compris la Russie et l’Arabie saoudite, se sont réunis à Doha, où près des trois quarts de la production pétrolière mondiale étaient représentés. Selon un projet d’accord, révélé par des journalistes, la production d’or noir aurait dû été gelée à son niveau de janvier 2016.

Mais les négociations ont échoué à la dernière minute, lorsque l’Arabie saoudite a demandé que son rival régional, l’Iran, gèle lui aussi sa production. L’Iran, qui avait projeté d’envoyer une délégation à Doha, a changé d’avis, déclarant qu’il n’avait pas l’intention de réduire sa production de pétrole tant que cette dernière n’aurait pas retrouvé ses niveaux d’avant l’introduction des sanctions internationales contre Téhéran en 2008.

Lire aussi : L’Arabie saoudite se met, elle aussi, à l’austérité

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales