L’Arabie saoudite se met, elle aussi, à l’austérité

L’Arabie saoudite se met, elle aussi, à l’austérité© reuters Source: Reuters
Suivez RT France surTelegram

Avec un déficit budgétaire de près de 100 milliards de dollars en 2015, l'Arabie saoudite cherche des moyens pour combler ce trou provoqué par l'effondrement du prix du pétrole. Elle a donc demandé à ses ministères de se serrer la ceinture.

Selon l’agence Reuters, le gouvernement saoudien aurait demandé à ses ministères et aux institutions publiques de réduire les montants de leurs contrats d’au moins 5%. Cette mesure, approuvée par le roi, a été proposée par le ministre de l’économie pour «rationaliser les dépenses et augmenter l’efficacité». Le document que s’est procuré Reuters montre que les ministères ont le champ libre pour décider des contrats qui doivent être revus à la baisse afin de faire les économies nécessaires. Cependant, il ne précise pas comment les différents organismes gouvernementaux doivent négocier avec leurs fournisseurs.

Une autre clause du document précise que les ministères et organes gouvernementaux ont l'interdiction de conclure des contrats sans approbation préalable du ministère saoudien des Finances alors que jusqu'à présent, l'autorisation d'un haut fonctionnaire était suffisante pour signer de petits contrats.

En février dernier, le quotidien britannique The Financial Times déclarait que l'Arabie saoudite, envisagait d'avoir recours à un premier crédit estimé à 5 milliards de dollars pour renflouer ses caisses grâce à l'émission d'obligations d'Etat sur le marché internationale de la dette.

Depuis l'été 2014, les prix du pétrole ne cessent de chuter. L'or noir a perdu plus de 60% de sa valeur en quelques mois seulement. Raison pour laquelle, sans doute, le royaume saoudien a également décidé d'augmenter les taxes sur les services, d'imposer de nouvelles taxes et de finaliser les «dispositions nécessaires pour l'introduction d'une TVA». Le Fonds monétaire international (FMI) demande depuis plusieurs années au pétromonarchies du Golfe de diversifier leurs économies.  

Lire aussi : La Russie et l'Arabie saoudite s’accordent pour geler le niveau de production de pétrole

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix