Le virus Zika contraint Tata Motors à renommer l'une de ses voitures

© tatamotors.com

Le constructeur automobile indien Tata Motors envisage de changer le nom d’une de ses voitures, la Zica, dont la sortie sur le marché indien, coïncide avec l'expansion rapide et inquiétante du virus homonyme, Zika.

«Compte tenu des difficultés causées par l’épidémie de virus Zika dans plusieurs pays, Tata Motors, qui est une entreprise socialement responsable, a décidé de changer le nom son automobile», a déclaré Cyrus Pallonji Mistry, le président de Tata Motors le 2 février.

Tata Motors déploie d'intenses efforts depuis quelques semaines pour la promotion de sa petite Zica. Un modèle que le constructeur automobile indien a montré pour la première fois à l'occasion de l’Auto Expo 2016 qui s'est ouverte le 3 février, à New-Delhi. Le véhicule y portera bien le nom de Zica, abréviation du mot «Zippy car». La compagnie précise que le nom du modèle sera modifié dans les semaines à venir et que les acheteurs recevront la version rebaptisée.

Tata Motors est le cinquième plus grand constructeur automobile au monde et fait partie du groupe Tata, aujourd’hui propriétaire des marques Jaguar et Land Rover.

Le virus Zika a commencé à se répandre rapidement l'année dernière en Amérique du Sud, touchant aussi l’Amérique centrale et atteignant même le vieux continent, où plusieurs cas ont été signalés. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l’épidémie est passée en quelques semaines de «menace légère» à «menace d’ampleur alarmante».

Lire aussi : Le Texas annonce un cas de transmission du virus Zika par voie sexuelle

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales