Moscou suspend le projet Turkish Stream en réponse à la destruction de son avion par Ankara

Source: Reuters

La Russie a gelé temporairement le projet de construction du gazoduc Turkish Stream, en réaction à l’incident impliquant son SU-24, abattu par Ankara au-dessus du territoire syrien, a annoncé le ministre russe de l’Energie Alexandre Novak.

«Les négociations concernant Turkish Stream ont été suspendues», a déclaré Alexandre Novak. Il a précisé que ces négociations avaient lieu dans le cadre de la Commission intergouvernementale russo-turque sur la coopération commerciale et économique, dont le fonctionnement a également cessé.

Ce projet a été mis de côté dès la destruction par la Turquie du Soukhoï russe, en attendant les instructions du gouvernement russe. «Nous nous préparons à ce que le chef d’Etat annonce le gel de Turkish Stream, ou tout du moins un certain retard», avait révélé une source anonyme de Gazprom à l’agence Reuters ce mercredi.

«Nous espérons toujours tous que le Turkish Stream sera repoussé de quelques années et pas annulé complètement», a déclaré une autre source de l’agence.

Turkish Stream est l’un des plus importants projets russo-turcs, qui vise à créer une route pour les livraisons de gaz naturel russe à l’Europe du sud via la Turquie et la mer Noire. Le début de la construction était prévu en juin, mais a été repoussé faute d’accord entre les gouvernements des deux pays.

En savoir plus : Le lancement du gazoduc russe «Turkish Stream» remis à plus tard

Ni le gazoduc ni la centrale nucléaire Akkuyu qui devait être construite en coopération avec les spécialistes russes sur le sol turc n’ont été visés par les sanctions économiques introduites par Moscou contre Ankara en réaction à le destruction de son avion.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales