Pêche : une industrie en état de guerre

Une concurrence féroce, de nouvelles réglementations ainsi que la présence de pirates rendent la pêche dans les eaux poissonneuses situées au large de l'Afrique occidentale plus difficile et risquée que jamais.

Dans l'Atlantique, certaines des zones de pêche les plus riches en poisson se trouvent au large des côtes marocaines, mauritaniennes et sénégalaises, où des centaines d'entreprises internationales se battent constamment pour avoir le droit d'y pêcher. Les navires russes, aussi, y pêchent depuis les années 1970, mais leur travail est aujourd'hui plus difficile que jamais. Ils font face à de nouvelles lois qui les poussent plus loin du littoral et les forcent à embaucher un équipage local avec lequel ils ont du mal à trouver un langage commun. Avec l'épuisement de la ressource halieutique, la concurrence féroce, l’augmentation des activités illégales et le recours par les gouvernements africains à des moyens de contrôle de la pêche très discutables, la pêche au large n’a jamais été aussi risquée.

Découvrir plus de documentaires

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter