L’homme de main d’Escobar. L’ancien tueur à gages devenu une star en Colombie

John Jairo Velásquez Vásquez, ancien membre du cartel de drogue de Medellin, dit toujours avoir pris plaisir dans son travail quand il torturait et assassinait, mais cela ne l'empêche pas d'être considéré comme un héros par beaucoup de Colombiens.

Il est rare de rencontrer en personne un homme qui a tué plus de 250 personnes. Il est encore plus rare de voir un tel homme en plein jour, dans un centre-ville, vénéré par le public qui l’adore. John Jairo Velásquez Vásquez, alias Popeye, est une célébrité locale à Medellín, en Colombie. Dans les années 1980, la ville était le siège du puissant cartel de drogue de Pablo Escobar, qui menaçait le pouvoir du gouvernement colombien. Popeye était « l’homme de main » d’Escobar : véritable criminel, il a passé 23 ans en prison, et considère donc qu’il a payé sa dette à la société. A Medellín, certains le traitent comme une star de cinéma, mais d’autres ne parviennent pas à lui pardonner ses actes.

Découvrir plus de documentaires

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»