LE DEBRIEF DU DOC : L’homme de main de Pablo Escobar

A l’occasion de la diffusion du documentaire «L’homme de main de Pablo Escobar», Samantha Ramsamy reçoit Thierry Noël, historien et spécialiste de l’Amérique Latine, afin de décrypter le phénomène « Popeye », l’un des «sicario» d’Escobar.

Thierry Noël, auteur de «Pablo Escobar, trafiquant de cocaïne», estime que «John Jairo Velásquez Vásquez, dit «Popeye» a perdu toute notion du bien et du mal. Il a reconnu avoir tué plus de 300 personnes de ses propres mains et avoir au moins commandité près de 100 autres assassinats».

La force de ce documentaire pour ce spécialiste de l’Amérique Latine réside dans le fait que pour une fois on donne la parole aux victimes. Thierry Noël trouve important que l’on entende la voix de ces personnes qui ont tout perdu à cause de Popeye et d’Escobar. «Cette guerre a fait énormément de morts en Colombie».

L’autre point que Thierry Noël souhaite souligner, c’est la médiatisation de ce sicario qui, pour lui, représente «une réalité faussée du monde des narcotraficants». Thierry Noël explique «qu’une grande partie des Colombiens sont fascinés par cet univers. La faute aux films, séries TV ou encore aux livres sur le sujet qui montrent une vie d’argent, de filles et de drogue. Il est très important de retenir que cet homme est un meurtrier et qu’il est aujourd’hui à nouveau en prison».

Regardez l'intégralité du documentaire «L’homme de main d’Escobar» ici.

Découvrir plus de programmes

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter