Espagne, fontaine et poitrines… les Femen se produisent contre la «loi bâillon»

La loi polémique entrant en vigueur le 1er juillet a fait se mobiliser toute l’Espagne, mais le point culminant des protestations a été atteint par les activistes de Femen.

Les manifestantes féministes ont protesté contre la «loi gag» en plongeant dans la fontaine de la déesse Cybèle à Madrid. L’exigence - l’abrogation de loi par le gouvernement espagnol, le moyen - les seins nus et les slogans, comme à l’habitude.

Les femmes topless ont attiré l'attention des badauds en agitant des drapeaux et scandant des slogans contre la nouvelle loi, avant d’être escortées loin de la fontaine par la police.

Connu comme «la loi de sécurité des citoyens», la nouvelle législation prévoit des amendes de 600€ si des manifestations, même pacifiques, sont tenues sans autorisation des autorités. Des perturbations sérieuses près de bâtiments gouvernementaux comme le Parlement peuvent valoir des amendes de 30 000€, tandis que les manifestations non autorisées près des points d'infrastructure clés pourraient aboutir à des amendes de 600 000€. Des amendes sont aussi prévues en cas d’insulte à des personnes en uniforme. Il sera également interdit de photographier ou filmer des policiers lors de situation à risque.

Découvrir plus de vidéos

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales