Russie : 11 enfants rapatriés vers des proches en Ukraine avec la médiation du Qatar

Nous avons le plaisir de vous présenter notre nouveau mécanisme de lecture de nos articles. Cet ajout innovant utilise une voix générée par l'IA ce qui peut parfois entraîner des erreurs, telles qu'une prononciation incorrecte ou un ton incohérent.
Russie : 11 enfants rapatriés vers des proches en Ukraine avec la médiation du Qatar© RT en français
Suivez RT en français surTelegram

Onze enfants ukrainiens quittent ce 19 février la Russie pour l'Ukraine afin d'être réunis avec des proches. Un nouveau transfert effectué avec la médiation du Qatar.

Âgés de deux à 16 ans, 11 enfants et leurs proches ont été accueillis ce 19 février à l'ambassade du Qatar à Moscou et doivent rejoindre l'Ukraine le 20 février via le territoire bélarusse.

Certains enfants de ce groupe, dont deux sont âgés de cinq et six ans, souffrent de maladies chroniques et ont des besoins médicaux spécifiques.

Au total, 59 enfants ont déjà été rapatriés en Ukraine par le biais de ce mécanisme, selon Moscou.

Le Qatar veut agir pour une désescalade 

«Le Qatar travaille en étroite collaboration avec ses homologues russes et ukrainiens, progressant sur l'initiative de réunification, mais cherchant également des moyens de renforcer la confiance dans d'autres domaines», a indiqué Lolwah al-Khater, ministre d'État à la Coopération internationale du Qatar, dans un communiqué.

«Nous continuerons à assurer la médiation entre les deux parties aussi longtemps que cela sera nécessaire, avec l'espoir que cela puisse conduire à une désescalade du conflit», a-t-elle ajouté.

Les diplomates qataris accompagneront les 11 enfants ukrainiens sur leur route vers l'Ukraine.

Parmi eux, Adélia, 13 ans, doit rejoindre sa tante après avoir perdu sa mère lors des combats dans son village de Mikhaïlovka, près de Mélitopol, aujourd’hui rattaché à la Russie. Un garçon de quatre ans, parti à Krasnoïarsk, en Sibérie orientale, avec son père, aujourd'hui gravement malade, a été récupéré à Moscou par sa mère ukrainienne, qui le ramène à Kiev.

Un adolescent de 16 ans qui a perdu sa famille lors de l'évacuation de la région de Lougansk, capitale de la République populaire de Lougansk, rentre chez sa tante. Un autre adolescent de 14 ans dont la mère, membre des forces armées ukrainiennes, a été détenue par la Russie comme prisonnière de guerre pendant plusieurs mois en 2022, pourra également la revoir.

Moscou a répété vouloir protéger les enfants

La Russie est accusée par Kiev d'avoir «déporté» des milliers d'enfants vers son territoire depuis les régions qu'elle occupe en Ukraine. Moscou assure de son côté qu'elle a transféré ces enfants pour assurer leur sécurité face aux combats et être prêt à les remettre à leurs proches en Ukraine si ceux-ci en font la demande.

La Cour pénale internationale a émis l'année dernière un mandat d'arrêt contre Vladimir Poutine et la commissaire russe à l'enfance Maria Lvova-Belova pour «crime de guerre» en raison de cette politique. Une décision que le Kremlin juge nulle et non avenue, n’ayant pas reconnu l’autorité de la CPI.

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT en français utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix