«Les groupes kurdes originaires de Turquie sont anti-américains»

L’expert du Moyen-Orient Huseyin Baggi © Capture d'écran d'une vidéo de RT
L’expert du Moyen-Orient Huseyin Baggi

Huseyin Baggi, expert du Moyen Orient de l’université technique du Moyen Orient à Ankara, croit que l’attaque du consulat américain à Istanbul est un signe du mécontentement de la population face au renforcement des bases aériennes américaines.

RT : La situation en Turquie est instable. Quelles sont, selon vous, les raisons qui expliquent l’attaque du consulat américain à Istanbul ?

Huseyin Baggi : Au cours des trois dernières semaines, la société turque a vu une nouvelle hausse des activités terroristes. Ce qui s’est passé aujourd’hui, n’en est qu’une illustration. On s’attend à ce que les activités terroristes augmentent dans les prochains jours. De plus, la Turquie ne dispose pas d’un gouvernement à l’heure actuelle. Cette attaque terroriste contre la consulat américain n’est pas le premier. Il est très intéressant de voir qu’en Turquie, les groupes d’origine kurde sont assez anti-américains alors que les Kurdes du nord de l’Irak sont pro-américains. C’est un fait assez paradoxal. Mais pourquoi est-ce comme ça en Turquie ? C’est parce que les mouvements de gauche, avec le PKK, se sont coordonnés pour attaquer non seulement les forces turques, mais aussi le consulat américain, dans le but de simplement faire passer un message. La Turquie et les Etats-Unis ont récemment lancé des raids aériens contre Daesh, et l’aviation turque en a profité pour bombarder des cibles du PKK. Ils pensent donc qu’il s’agit d’une collaboration conjointe entre Washington et Ankara. Cela fera progresser les sentiments anti-américains au sein de la société dans les jours qui viennent.

RT : Les Etats-Unis font un usage croissant de leurs bases aériennes en Turquie pour bombarder Daesh. Comment la population turque réagit-elle à cela ?

Huseyin Baggi : Hier, un nouveau groupe de F-16 s’est posé sur la base d’Incirlik à Adana pour entreprendre des opérations militaires contre Daesh d’ici quelques jours. C’est un nouveau développement parce que jusqu’à présent, le gouvernement turc était très réticent à l’élargissement des bases militaires étant donné que d’autres bases ont été utilisées ces dernières années, Malatya par exemple, dans les opérations menées par les forces américaines au Moyen Orient.

RT : Est-ce que la situation s’est aggravée en Syrie ces derniers jours ?

Huseyin Baggi : J’ai dit, dans l’un de mes articles il y a deux semaines, que le gouvernement mettait fin au processus de paix à cause des exigences très élevées du PKK. Ce processus, qui avait commencé il y a trois ans, il avait généré une bonne atmosphère dans la société… Lorsque le parti kurde, HDP, a fait son entrée au parlement avec 80 élus, tout cela laissait présager avec beaucoup d’espoir que la Turquie allait encore avancer sur les plans de la stabilité politique et économique. Mais depuis ces raids aériens, qui montrent qu’il y a véritablement une guerre entre la Turquie et les groupes terroristes, je m’attends, et malheureusement je suis très pessimiste en la matière, à ce que ce genre d’attentats augmentent dans les jours à venir. Les groupes terroristes vont en outre profiter du fait que la Turquie n’a pas de gouvernement pour l’instant – le gouvernement du parti qui a perdu les élections en juin dernier et qui n’a pas été en mesure, depuis, d’en former un nouveau – c’est ce qui empêche les autorités de prendre des mesures fortes, faute de légitimité parlementaire. La gauche et le PKK ne manqueront pas, alors, d’exploiter cette faiblesse de l’Etat turc dans les jours qui viennent. Il devrait y avoir une nouvelle trêve entre les autorités turques et le PKK, si ce n’est pas le cas, j’ai bien peur que ce type d’actes terroristes se multiplient et que la société turque souffre sur les plans économique, politique et psychologique.

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales