Ex-agent du MI5 : les pays qui utilisent des logiciels américains ne les contrôlent pas complètement

Un système d'armes Patriot déployé par l'Allemagne en Turquie à la frontière syrienneSource: Reuters
Un système d'armes Patriot déployé par l'Allemagne en Turquie à la frontière syrienne

Les missiles allemands «Patriot» qui auraient été piratés brièvement mardi, fonctionnent avec un logiciel développé par les Etats-Unis. Selon l’ex-agent du MI5, Annie Machon, c'est le pays constructeur qui les laisse vulnérables aux hackers.

RT : Ces armes modernes sont-elles vraiment si vulnérables aux piratage informatique ?

Annie Machon (A. M.) : Je pense que tout système basé sur l’informatique est vulnérable au piratage. Ces systèmes d’armes seront examinés par les autres Etats, par des agences au niveau gouvernemental, probablement par des sociétés qui sont payées pour le faire, pour tester l’encodage du système. Ils pourraient aussi être examinés par des hacktivistes qui chassent la moindre faille et mettre ainsi en relief les défauts et vulnérabilités.

En savoir plus : Des hackers auraient pris le contrôle d’une batterie de missiles allemande

RT : Mais n'est-on pas en droit d'attendre que ces armes soient équipées de protections plus modernes ?

A. M. : Oui, c’est ce qu’on attend d’elles. Mais ce qui se passe ici est à mettre en parallèle avec les révélations qui ont été faites par Edward Snowden ces dernières années et qui montrent que les logiciels élaborés par les Etats-Unis sont souvent très fermés, voire impénétrables. On ne permet à personne de voir ce qu’ils peuvent contenir. Mais la NSA a ordonné aux fabricants de laisser des failles pour qu'elle puisse observer ses alliés. Mais cela laisse la porte ouverte à d’autres acteurs qui peuvent venir fouiller dans ces données sensibles. Du matériel informatique militaire géré par un logiciel américain peut donc présenter des failles.

RT : La publication qui a révélé cette affaire mentionne que des «ordres inexpliqués» auraient été transmis. Quel danger est-ce que cela implique ?

A. M. : Oui, qui a le doigt sur la détente ? C’est un problème de base pour les partenaires des Etats-Unis. S’ils achètent des logiciels américains, ils achètent un matériel informatique. Est-ce qu’ils le contrôlent vraiment ? Par exemple, la capacité nucléaire du Royaume-Uni ? Il est possible que ce ne soit pas le cas. Ils doivent obtenir la permission des Etats-Unis pour lancer leurs missiles. Tous ces logiciels, et matériels informatiques produits par des entreprises américaines doivent présenter des failles, ce qui veut dire que les personnes qui les utilisent, qui les déploient comme le gouvernement allemand ne contrôlent pas complètement leurs armes. Chaque pays qui traite sa sécurité et ses intérêts nationaux de façon sérieuse devrait créer lui-même ses propres systèmes de défense et développer sa propre expérience. Sinon, il dépend de son allié qui peut ne plus l’être quelques années plus tard et lui nuire. 

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales