«Netanyahou veut établir un système de discrimination et d'apartheid contre les Palestiniens»

«Netanyahou veut établir un système de discrimination et d'apartheid contre les Palestiniens»© Carlos Barria Source: Reuters
Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou

Si la solution à deux Etats est rejetée, la seule solution possible serait un Etat laïc avec l'égalité des droits, car la proposition d'Israël est en effet le système de l'apartheid et d’occupation, selon le militant palestinien Moustafa Barghouti.

RT France : Le principal négociateur pour la Palestine a exprimé son soutien à l'idée d'un seul Etat laïc pour les Israéliens et les Palestiniens - avec, citons, «l'égalité des droits pour tous». L'égalité des droits pour tous peut-elle devenir une réalité ?

Mustafa Barghouti (M. B.) : Bien sûr, c’est la seule solution si Israël veut se débarrasser de la solution à deux Etats. Et je sais que Benjamin Netanyahou a un projet différent. Le Premier-ministre israélien veut établir un système de discrimination et d'apartheid contre les Palestiniens comme substitut à la solution à deux Etats. Mais nous avons aussi demandé une solution à un Etat avec les même droits démocratiques pour les Juifs, les Chrétiens et les Palestiniens musulmans. Mais nous ne pouvons pas accepter un système d'apartheid ou un système de discrimination raciste. Donc, si  Israël ne veut pas la solution à deux Etats, il n’y a qu’une seule solution : un Etat avec des droits égaux. Mais cela voudra dire qu’Israël n'est plus un Etat pour les juifs, mais un Etat pour tout le monde.

RT : Donald Trump vient de dire qu'il ne voulait pas trancher lui-même en faveur de la solution à un ou à deux états, il a dit qu'il soutiendrait toute décision qui «est la meilleure pour les Israéliens et les Palestiniens». Qu'en pensez-vous ?

M. B. : Malheureusement, la Maison Blanche a fait la déclaration que la solution à deux Etats n'était pas obligatoirement nécessaire pour parvenir à la paix, et sans aucun doute c’est une régression. Par ailleurs, on ne pense pas que cela était approprié pour Donald Trump d’attaquer les Nations unies pour leur résolution appelant Israël à respecter le droit international et arrêter les activités de colonisation. Il n’y a pas non plus de place pour des attaques contre la campagne de boycott qui exige la liberté pour le peuple palestinien. En fin de compte, il est devenu évident que bien que seuls les Américains et les Israéliens fussent dans la salle de conférence, la question palestinienne était très présente. Les Palestiniens étaient très présents bien qu’ils n’aient pas participé à la conférence, parce que aucune solution ne peut être trouvée, aucune paix ne peut être obtenue sans respecter les droits des Palestiniens. J’espère que la partie israélienne comprendra tout cela et arrêtera l’expansion des activités de colonisation qui vraiment détruisent l'éventualité d'accords de paix dans cette région.

Transférer l’ambassade américaine à Jérusalem signifierait que les Etats-Unis adoptent la position d’Israël et violent le droit international

RT : Donald Trump s'est exprimé sur le transfer de l'ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem : «J'aimerais voir cela se produire.» Avec un point de vue aussi positif de Donald Trump, on dirait que l'accord est déjà donné, n'est-ce pas ?

M. B. : Non, parce que si Trump pouvait transférer l’ambassade, il l’aurait déjà fait. Mais il sait que cela provoquera des réactions catastrophiques, non seulement du côté palestinien, mais de tout le monde arabe et, probablement, du monde entier. Transférer l’ambassade américaine à Jérusalem signifierait que les Etats-Unis adoptent la position d’Israël et violent le droit international, et violent aussi le principe de mesure qui régit les relations internationales depuis la Seconde Guerre mondiale et n’autorise pas l’annexion d'autres territoires par la force et par la guerre. Et je pense que maintenant Donald Trump le comprend très bien, mais le danger existe. Transférer l’ambassade signifierait que les Etats-Unis pourraient ne plus jouer aucun rôle dans un processus de paix à l’avenir.

Nous, le peuple palestinien, nous n’accepterons jamais le système d’oppression, d’occupation ou d’apartheid

RT : La soution à un Etat, peut-elle se réaliser ?

M. B. :  Je pense que s’ils renoncent à la solution à deux Etats, il n’y a qu’une seule solution à un Etat. L'apartheid ce n’est pas une solution. Ce que Israël et Nétanyahou favorisent, c’est le système de l'apartheid et d’occupation. Il n’est pas durable et il ne continuera pas. Nous, le peuple palestinien, nous n’accepterons jamais le système d’oppression, d’occupation ou d’apartheid. S’ils renoncent à la solution à deux Etats, une seule solution réelle sera un Etat avec l’égalité des droits démocratiques pour tout le monde.

Lire aussi : L'ONU : «Tout doit être fait» pour une solution à deux Etats au conflit israélo-palestinien

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.