Trump: la solution à deux Etats n'est pas la panacée en Israël, mais il faut freiner la colonisation

Trump: la solution à deux Etats n'est pas la panacée en Israël, mais il faut freiner la colonisation© Carlos Barria / Reuters Source: Reuters
Donald Trump et Benyamin Netanyahu à Washington

Le président américain Donald Trump a loué les liens «indestructibles» entre les Etats-Unis et Israël, lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

Le président des Etats-Unis Donald Trump, au côté du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, a estimé que la solution à deux Etats pour régler le conflit israélo-palestinien n'était pas la seule voie possible pour la paix.

Selon l'homme fort de la Maison Blanche, les Palestiniens doivent se débarrasser «de la haine». Il a également affirmé qu'il ne laisserait jamais l'Iran obtenir l'arme nucléaire.

Donald Trump n'a pas manqué de réitérer sa position envers l'accord sur le nucléaire iranien conclu de haute lutte en juillet 2015. «L'un des pires accords que j'ai jamais vus est l'accord sur le nucléaire iranien. Mon administration a déjà imposé de nouvelles sanctions à l'Iran et je vais faire encore davantage pour empêcher l'Iran de jamais développer, vraiment jamais, une arme nucléaire», a déclaré le président américain.

Même si Donald Trump a renvoyé dans les cordes la solution à deux Etats, il a tout de même appelé son homologue à «la retenue» sur l'expansion des colonies israéliennes en Palestine.

En réponse, Benjamin Netanyahou a jugé que le nouveau président américain offrait «une occasion sans précédent» de faire avancer la paix pour sortir du plus ancien conflit de la planète.

Et pour souligner la bonne tenue retrouvée des relation israélo-américaines, le leader israélien a terminé la rencontre par un compliment à destination de son hôte. «Il n'y a pas de plus grand partisan du peuple juif et de l'Etat juif que le président Donald Trump», a déclaré Netanyahou, en conclusion de la conférence de presse.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.