Le gouvernement ukrainien «a entamé un nouveau cycle de conflit, en violant l'accord de Minsk»

Le gouvernement ukrainien «a entamé un nouveau cycle de conflit, en violant l'accord de Minsk»© Mikhail Parhomenko Source: Sputnik
Le lendemain du bombardement nocturne sur le quartier Kalininski de Donetsk.

Kiev utilise le conflit dans l'est de l'Ukraine pour se positionner diplomatiquement et politiquement et comme un moyen de gagner la sympathie, le soutien et l'argent américains, estime Brian Becker, coordinateur de la coalition anti-guerre ANSWER.

Ces derniers jours, la situation s'est aggravée dans toute la région de Donetsk où Kiev prétend que ses troupes ne font que riposter à l'agression des forces anti-gouvernementales.

Le village d'Avdeevka, qui est censé être une «zone sans armes lourdes» dans le cadre de l'accord de paix de Minsk, a souffert de pilonnages d'artillerie ces derniers jours, qui ont entraîné la mort de soldats et de civils. L'UNICEF a signalé que plus de 17 000 personnes étaient privées d'eau et d'électricité. Un correspondant de la BBC a filmé des chars et a diffusé la vidéo sur son compte Twitter.

Lors d'une réunion de l'ONU, l'ambassadeur d'Ukraine a déclaré que le seul but de l'offensive soudaine de Kiev était d'apporter la paix. Les commentaires de l'ambassadeur ukrainien ont été accueillis par des paroles dures de l'ambassadeur de la Fédération de Russie à l'ONU. Vitali Thchourkine a déclaré que Kiev était sur le «sentier de la guerre» et tentait de saper complètement les accords de paix de Minsk.

Le président russe a qualifié l'escalade actuelle en Ukraine orientale de «provocation» des autorités de Kiev, lors d'une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre hongrois.

RT : Les habitants du Donbass disent que la situation était assez calme avant vendredi quand l'escalade a commencé. Qu'est-ce qui l'aurait provoquée?

Brian Becker (B.B.) : Je pense que le gouvernement de Porochenko essaie d'initier un nouveau conflit dans la partie orientale de l'Ukraine afin d'attirer de la sympathie pour sa lutte, surtout après l'investiture du nouveau président américain, Donald Trump. En d'autres termes, le gouvernement lui-même a entamé un nouveau cycle de conflit, en violant l'accord de Minsk, à des fins politiques et pour se repositionner par rapport au nouveau gouvernement américain.

RT : Un représentant de la mission de l'OSCE en Ukraine a confirmé que des chars ukrainiens avaient pénétré dans le village d'Avdeevka, qui se trouve dans une zone démilitarisée déterminée par les accords de Minsk. Pourquoi l'Ukraine chercherait-elle à trouver une solution militaire au conflit ?

B.B. : Il n'y a pas de solution militaire au conflit. Le gouvernement ukrainien utilise des moyens militaires –y compris le coût que représente les nombreuses vies de ceux qui sont tués, blessés ou déplacés – non pour remporter une victoire militaire, ce qui n'est pas réalisable, mais afin de se positionner diplomatiquement et politiquement. En d'autres termes, le gouvernement ukrainien utilise le conflit comme un moyen d'attirer l'attention sur lui-même, comme un moyen d'attirer la sympathie, comme un moyen d'améliorer son influence dans sa propre position de négociation à mesure que le nouveau gouvernement de Washington prend le pouvoir et doit ajuster la politique étrangère des Etats-Unis à l'égard de la Russie, ce qui revient surtout à rééquilibrer la politique américaine à l'égard de l'Ukraine.

Le gouvernement de Porochenko tente de se positionner comme la grande victime pour faire appel à l'UE

RT : A votre avis qui tire profit de ce conflit durable au Donbass ?

B.B. : De toute évidence, le gouvernement illégitime de Porochenko est gagnant dans la mesure où ce conflit s'allonge, dans la mesure où le gouvernement de Kiev essaie de s'attirer la sympathie occidentale, son soutien et de l'argent. Porochenko, dont la mandature a été un désastre misérable, croit que c'est une carte qu'il peut jouer, quelque chose qui va donner un avantage à son gouvernement. Les grands perdants sont les gens qui vivent dans la partie orientale et la partie sud de l'Ukraine qui sont confrontés à un nouveau conflit. Ce sont des gens qui essaient de faire vivre leur famille, d'envoyer leurs enfants à l'école et de mener une vie normale. Ils sont de nouveau un pion sur l'échiquier de quelqu'un d'autre.

Le gouvernement de Porochenko tente de se positionner comme la grande victime pour faire appel à l'UE. Bien sûr, l'Ukraine est dans une situation économique catastrophique ; le gouvernement n'a pas de politique qui réponde réellement aux besoins de la population... donc il agit comme victime pour obtenir des fonds supplémentaires et le soutien de l'UE.

Lire aussi : Conflit en Ukraine : Kiev a intérêt à aggraver la situation

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales