G7 : l’UE travaille-t-elle contre ses propres intérêts pour aider les Etats-Unis?

Les leaders du G7© Christian HartmannSource: Reuters
Les leaders du G7

Le journaliste du Centre International d’Actions Caleb Maupin doute des décisions du G7. Il est persuadé que les dirigeants de certains pays ne sont que des «acteurs embauchés par de grandes entreprises aux Etats-Unis et en Grande Bretagne».

Les activistes du mouvement «StopG7 Elmau» et des habitants de Garmisch-Partenkirchen se sont rassemblés dans les rues de la station allemande pour manifester une dernière fois contre le sommet du G7 qui avait commencé le 7 juin et qui a duré deux jours tout près de Garmisch, dans le château d’Elmau. Les manifestants souhaitaient ainsi dénoncer la politique des principales puissances industrielles de la planète.

On estime que les pays-membres du G7 exploitent les pays pauvres pour réaliser des profits. En plus, on produit, d’après les protestataires, beaucoup trop d’armes ce qui alimente les conflits au Moyen-Orient.


Le journaliste du Centre International d’Actions Caleb Maupin exprime aussi son scepticisme. Il est persuadé que les rencontres de ce type ne débouchent sur rien.

«Nous savons tous que les vraies décisions ne sont pas prises lors des rencontres comme celle-là. Les vraies décisions sont prises lors de rencontres avec les dirigeants de la haute finance, les grands banquiers. Ils sont ceux qui prennent les décisions», a-t-il précisé avant dénoncer l’hypocrisie de telles rencontres : «Les personnalités qui participent maintenant à cette réunion ne sont que des acteurs, embauchés par de grandes entreprises et des forces riches et puissantes aux Etats-Unis et en Grande Bretagne, pour faire plier les lois.»

Lors de la conférence de presse qui a suivi le sommet, la chancelière allemande a déclaré que le G7 avait besoin de la Russie pour régler les conflits internationaux. «Nous avons beaucoup de formats auxquels la Russie prend part naturellement. Premièrement, le format Normandie. Comme on l’a déjà remarqué, c’est un grand soutien pour nous», a-t-elle fait observer.

Caleb Maupin a, à son tour, précisé que les pays européens étaient menés à la bride par les Etats-Unis et le Royaume-Uni car les sanctions n’engendrent des effets négatifs que pour leurs économies.

«Ce qui est très intéressant, c’est que l’Allemagne et beaucoup d’autres pays partout en Europe ont été contraints de travailler contre leurs propres intérêts pour aider les Etats-Unis. Ces sanctions contre la Russie profitent aux Etats-Unis, profitent au Royaume-Uni mais elles ne favorisent pas l’Allemagne, elles ne favorisent pas la Pologne, elles ne favorisent que peu de pays en Europe et cela montre bien la force que peuvent exercer les Etats-Unis et la Grande Bretagne», a-t-il ajouté.

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales