«Les tentatives de l’Occident d’expliquer les bombardements des troupes syriennes sont une farce»

Avion de chasse américain F-16© Ints Kalnins Source: Reuters
Avion de chasse américain F-16

Pour le diplomate britannique Peter Ford, les Américains essayent de cacher le fait qu’ils n’ont pas réussi à respecter leurs engagements concernant le cessez-le-feu.

RT : Le Royaume-Uni a confirmé son implication dans les frappes aériennes, l’Australie avait plus tôt fait de même. Vu l’implication de tous ces pays, sera-t-il aisé d’identifier qui en a été véritablement responsable ? 

Peter Ford (P. F.) : Je doute très fort que l’on puisse jamais élucider cette affaire, mais ce qui est clair, c’est qu’il y a eu une énorme bévue. Ceux d’entre nous qui s’opposaient dès le début à la participation britannique dans ces bombardements censés cibler Daesh ont vu leurs craintes justifiées. Il y a eu de nombreuses erreurs dans les décisions et le manque de professionnalisme. Si les Etats-Unis et la Grande-Bretagne voulaient aider Daesh, ils n’auraient jamais fait autre chose que ce qu’ils ont fait à Deir ez-Zor de façon aussi lâche. S’ils voulaient violer le cessez-le feu, dont le processus de négociations a été pénible, il n’auraient pas trouvé mieux que de faire ce qu’ils ont fait. Ce que le gouvernement britannique doit faire en premier, c’est divulguer ouvertement cette information, présenter au gouvernement et au peuple syrien des excuses officielles et proposer des réparations aux centaines de membres de familles endeuillées, toute cette situation étant une farce.

RT : Les Etats-Unis ne devraient-ils pas le faire en premier, puisque ce sont eux qui dirigent la coalition ?

P. F. : C’est Theresa May qui devrait commencer, vu qu’elle est le commandant en chef britannique et doit porter la responsabilité pour avoir commis cette gaffe horrible. Le grand public doit connaître la vérité. 

Les Américains essayent de cacher le fait qu’ilsn’ont pas réussi à respecter leurs engagements concernant le cessez-le-feu

RT : Les responsables américains ont fourni une réponse dure, en accusant la Russie d’avoir exagéré le problème, le secrétaire d’Etat américain est allé jusqu’à dire que la Russie et la Syrie devraient prendre le cessez-le-feu plus au sérieux…

P. F. : Je pense que les Américains essayent de cacher le fait qu’ils n’ont pas réussi à respecter leurs engagements concernant le cessez-le-feu. Ils auraient dû exercer une pression sur les djihadistes et d’autres islamistes [l’opposition modérée] pour qu'ils respectent le cessez-le-feu. Cela n’a pas été le cas, presque toutes les violations du cessez-le-feu ont été commises par les djihadistes et aucune par le gouvernement syrien. Le gouvernement russe a exercé une certaine pression [sur le gouvernement syrien], mais elle n’a pas été réciproque [de la part des Etats-Unis]. Ce sont peut-être les dernières heures [du cessez-le-feu], je vois mal comment il peut être restauré après ce qui s'est passé à Deir ez-Zor.

RT : Les Etats-Unis et leurs partenaires ont les services de renseignement les plus perfectionnés, pourquoi commettent-ils ces erreurs ?

P. F. : Cela met en lumière l’importance de la coordination, ce que les Américains, les Britanniques et d’autres membres de la coalition ont refusé de mettre en œuvre avec l’armée syrienne. 

RT : Vous croyez donc que le cessez-le-feu ne sera pas durable ?

P. F. : Après tout ce qui s’est passé, j'en doute vraiment, parce que les islamistes soutenus par les Américains ne montrent aucunement qu’ils entendent le respecter.

Lire aussi : Ambassadeur russe à l’ONU : la frappe américaine sur l’armée syrienne serait une provocation 

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales