Corruption, tel est le nom de la politique américaine en Syrie

Un combattant du Front al-Nosra.© Ammar Abdullah Source: Reuters
Un combattant du Front al-Nosra.

Certains ont prévenu que des armes américaines sophistiquées et des missiles sol-air pouvaient tomber entre les mains d’organisations radicales, et il semble que ces mises en garde étaient justes, confie l’écrivain Abdel Bari Atwan à RT.

Il a été révélé que des armes envoyées en Jordanie par la CIA et l’Arabie saoudite pour les rebelles syriens avaient été volées et vendues sur le marché noir à plusieurs reprises.

Les agents des services secrets jordaniens, qui faisaient partie de ce réseau de corruption dépensaient les revenus générés en achetant des 4x4, des iPhones et d’autres objets de luxe. En outre, à un moment donné, ce système se serait complètement retourné contre lui-même.

Parmi les cinq personnes tuées dans un bâtiment d’entraînement de la police dans la capitale jordanienne Amman, deux instructeurs américains sont décédés. Une enquête du FBI a révélé que les coupables avaient utilisé une arme d'un stock volé destiné aux rebelles syriens.

RT : Que dit ce rapport sur la qualité du programme américain d’entraînement et d’armement des rebelles syriens ?

La politique américaine en Syrie est un chaos

Abdel Bari Atwan (A. B. A.) : Il en dit long. Cette révélation prouve que la politique américaine en Syrie est en ruines. C’est le chaos. La corruption règne en maître. Ce n’est pas la première fois. Il y a eu des rapports décevants montrant que l’Amérique armait l’opposition syrienne ou que ses armes se retrouvaient entre de mauvaises mains. On avait précédemment entendu qu’ils dépensaient plus de cinq millions de dollars pour entraîner et armer quelques uns des volontaires syriens et des Forces Spéciales. Et ces gens n’ont en réalité jamais combattu l’Etat islamique. La plupart d’entre eux ont déserté leur camp et rejoint les brigades du Front Al-Nosra ou l’Etat islamique lui-même. C’est donc la seconde révélation vraiment choquante concernant la vente d’armes sophistiquées au marché noir et dont une partie se retrouve sûrement entre les mains de l’Etat islamique ou d’autres organisations islamistes radicales. Et le plus choquant, selon moi, est de voir que des agents des services secrets jordaniens sont impliqués dans ce type de corruption.

Quand ce type d’armes se retrouve entre de mauvaises mains, cela peut entraîner de graves dégâts

RT : Ce rapport accablant aura-t-il des conséquences ?

A. B. A. : Oui, c’est certain, il aura de lourdes conséquences. Il y a à peine cinq jours, une des voitures qui ont été données à l’opposition syrienne dans le Sud de la Syrie a servi de voiture piégée pour attaquer les postes de contrôle de l’armée jordanienne près d’un camp de réfugiés. Six soldats jordaniens ont perdu la vie dans cette attaque. Le problème, c’est que quand ce type d’armes se retrouve entre de mauvaises mains, cela peut entraîner de graves dégâts. Pourtant beaucoup de gens ont prévenu de la possibilité de voir des armes américaines sophistiquées et des missiles sol-air tomber entre les mains d’organisations radicales, je pense que ces mises en garde étaient justes.

LIRE AUSSI : Extrémisme religieux : Hillary Clinton dénonce le rôle de l'Arabie saoudite, du Qatar et du Koweït

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales